Aller au contenu principal
L’INA en appui à l’audiovisuel marocain

L’INA en appui à l’audiovisuel marocain

Publié le 17.07.2018

L’INA, impliqué dans un projet de renforcement de l’audiovisuel marocain, contribue à la consolidation des compétences dans le domaine de la formation et des archives cinématographiques.

Un projet européen de jumelage

Le ministère de la Culture français a sollicité l’expertise de l’INA pour participer à un projet européen de jumelage avec le Ministère de la Communication marocain et ses partenaires de l’audiovisuel. Ce projet financé par l’Union européenne s’inscrit dans le cadre de la politique européenne de voisinage. Il a pour objectif d’associer des institutions administratives semblables, venant d’états membres de l’UE et d’un pays partenaire, afin de favoriser la coopération institutionnelle et technique.

Le projet

Le projet est piloté par le ministère de la Culture français, en partenariat avec l’AGCOM, et le ministère de la Culture de Catalogne.
L’INA intervient auprès de l’ISIC (Institut Supérieur de l’Information et la Communication, école de journalisme), de l’ISMAC (Institut Supérieur des Médias, de l’Audiovisuel et du Cinéma, école cinéma et audiovisuel), et du CCM (Centre Cinématographique Marocain).

L’Institut met à profit son expérience dans le domaine de la formation pour la consolidation des compétences stratégiques et pédagogiques de l’ISMAC. Il partagera son expertise en contribuant à l’installation de matériel et de studios techniques à l’ISIC et à l’ISMAC. L’INA appuiera également le CCM pour la conservation de ses archives.

Les activités menées au sein de l’école de l’audiovisuel et du cinéma, se font en collaboration avec l’Ecole Louis Lumière et la Fémis. L'Institut Pratique du Journalisme de Paris-Dauphine coordonne les actions liées à l’école de journalisme.

Histoire des relations entre l’INA et le Royaume du Maroc

Ce projet s’inscrit dans une relation de longue durée entre l’INA et le Maroc, nourrit par des formations (Gendarmerie Royale du Maroc, Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle - HACA -, Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision et 2M), des ventes d’extraits, ou des projets régionaux (formation de techniciens et journalistes radio avec France Médias Monde, projet Med Mem qui réunit 20 partenaires dont 14 télévisions du pourtour méditerranéen).

Actualités

Les actualités de l'INA

Philae, le dernier bastion de l’Égypte ancienne
Diffusion
La vulgarisation de la conquête spatiale à la télévision
Conférence
Jean-Pierre Mader : «Un gros succès populaire, c'est du travail, un peu de talent et 80% de chance»
Conférence
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Elena Avdija : «Les femmes cascadeuses sont des battantes»
L’INA lance le lab : la data média au service des chercheurs
Lamya Essemlali : «Rester gentiment assis sur son canapé ne suffit plus»
«Le problème nucléaire s’ajoute au problème climatique»
Conférence
Écologie : «On en demande beaucoup au sport»
«Les GAFAM définissent comment le grand public accède à l’information sur Internet»
«80 %» : un podcast sur le handicap invisible et les métiers de l’audiovisuel
Opération spéciale
Bonjour Sagan ou la naissance d'un roman mythique
Diffusion
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»
Podcast
madelen vous offre le premier épisode d’une série culte chaque lundi sur sa nouvelle chaîne Youtube
Opération spéciale
Allain Bougrain-Dubourg : « Nous avons posé les bases de l’engagement écologique »
Rencontre
Balavoine, enquête sur un destin tragique
Diffusion
AKOUSMA : la célébration de l'écoute
Concert
Jean Blaise : « Paris a été la première ville du monde à proposer Nuit Blanche »
« Tout n’a pas été dit en musique »
Rencontre
Le punk est mort, vive le punk
Comment juge-t-on la bande-son d’un film ?
Les femmes sous-représentées dans le documentaire
Comment les premières images de La Cinq ont été retrouvées
Collection
Nina Hazel : « Avec la fanfiction, l’histoire ne s’arrête jamais »
Quand la pochette de disque se transforme en objet de décoration connecté
«Je me suis demandé comment utiliser des extraits de "Shoah" dans des classes»