Aller au contenu principal
Léopold Sédar Senghor, le général de Gaulle et la négritude

Léopold Sédar Senghor, le général de Gaulle et la négritude

L'ALBUM PHOTO - Chaque semaine, l'INA vous propose une photo issue de ses fonds photographiques. Aujourd'hui, une série de clichés de Léopold Sédar Senghor décédé il y a 20 ans.

Par l'INA - Publié le 07.12.2021
Léopold Sédar Senghor en 1975. Crédits : INA/Alain Liennard

Le continent africain compte parmi les plus grands auteurs de la littérature francophone. Dernier exemple en date : le prix Goncourt 2021 remis au Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr.

Voilà 20 ans, le 20 décembre 2021, disparaissait l'un des plus célèbres écrivains et poètes sénégalais, Léopold Sédar Senghor. Avec son ami martiniquais Aimé Césaire, il contribua au courant littéraire et politique de la négritude revendiquant les valeurs culturelles des peuples noirs d’Afrique. En résumé, la négritude suppose plus globalement la décolonisation des peuples africains et la valorisation de leur culture d'origine.

Egalement grande figure politique de son pays - il fut président du Sénégal pendant 20 ans - et proche du pouvoir français, il fut interviewé en 1975 dans un documentaire consacré au général de Gaulle. Les portraits que nous vous proposons sont issus du tournage de cet entretien.

Crédits : INA/Alain Liennard
Crédits : INA/Alain Liennard
Crédits : INA/Alain Liennard
Lancer le diaporama : 3 images

Actualités

Les actualités de l'INA

«Starsky & Hutch» : deux chevaliers au grand cœur sur madelen
Harcèlement scolaire : «On a minimisé la parole des victimes»
La place des femmes de théâtre dans les archives avec Reine Prat
L'INA dévoile la plus large étude jamais réalisée sur la diffusion du documentaire à la télévision
À quoi ressemblaient les campagnes françaises dans les années 60
Sur Youtube, Mireille Dumas retrouve ses anciens témoins
«Madame est servie», la série qui a inversé les rôles, à voir sur madelen
Festival Présences 2024
Vous savez comment on avortait lorsque c'était interdit : l'INA lance un appel à témoins
Regardez les années 70 en version originale avec la chaîne INA 70
Julie Dachez : «Les médias contribuent à véhiculer cette image de l'autisme comme tare»
«S.P.A.M.», la série qui aide les enseignants et les élèves à décrypter les médias et l’information
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
À la recherche du tombeau perdu de Néfertiti
«Ginette Kolinka : nous n’étions rien», une nouvelle série du podcast «Mémoires de la Shoah»
Hommage à Pierre Richard au festival Au-delà de l’écran de Vincennes
L'INA lance Ardivision, sa première Fast TV
«Duels d’Histoire» : donner aux femmes leur juste place dans l'Histoire
«Le film "Shoah" ne répond pas à la question du pourquoi ?»
Les mots de Georges Kiejman sur la Shoah : «Pardon d’avoir survécu»
«L’étude des oasis nous apporte des solutions pour faire face au réchauffement climatique»
Johnny Hallyday : décryptage d’un symbole de la culture populaire et du patrimoine français
«Le rap a gagné la guerre en devenant la musique populaire par excellence»
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
La République électronique de Dombrance
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»