Aller au contenu principal
L'Institut National de l'Audiovisuel artisan de la mémoire de Nelson Mandela

L'Institut National de l'Audiovisuel artisan de la mémoire de Nelson Mandela

Publié le 18.03.2021

L'Institut National de l'Audiovisuel artisan de la mémoire de Nelson Mandela

Publié le 18.03.2021
 

Sauvegarde et restauration numériques des archives sonores du procès de Rivonia  : l'Institut National de l'Audiovisuel artisan de la mémoire de Nelson Mandela

Les archives sonores du procès de Rivonia ont été numérisées et restaurées grâce à un partenariat historique entre l’INA et le Département des Arts et de la Culture (DAC) de la République d’Afrique du Sud mené dès 2013.

Cette collaboration a permis de sauver les 256 heures d’archives du procès de Nelson Mandela et des leaders de l’ANC a été conduite dans le cadre d’un accord historique de coopération signé le 20 décembre 2013. Par cet accord, les archives nationales sud-africaines (NARSSA) ont confié à l’INA 591 « Dictabelts », cylindres de vinyle souple rares et fragiles utilisés comme supports pour l’enregistrement du procès de Rivonia tenu devant la Cour suprême de Pretoria entre octobre 1963 et juin 1964. 
C’est en partenariat avec l’ENS Lyon et plus particulièrement le chercheur Henri Chamoux, inventeur de « l’Archéophone », seul appareil moderne capable de lire et de numériser les Dictabelts, que l’INA a mèné ces travaux qui ont permis de numériser, de restaurer et d’indexer ces pièces uniques, inscrites au Registre de la Mémoire du monde de l’Unesco depuis 2007. 
Que les autorités sud-africaines aient confié à l’INA, institution étrangère, un trésor national d’une telle ampleur constitue un acte de confiance à la portée politique et symbolique exceptionnelle.

L’ensemble des Dictabelts numérisés a été progressivement remis par l’INA à l’Afrique du Sud entre 2014 et 2016 :

  • Octobre 2014 : L’Afrique du Sud confie à l’INA les Dictabelts du procès Rivonia.
  • En 2016 : La totalité des dictabelts numérisée est remise au cours de deux cérémonies : l’une organisée en Afrique du Sud à la Cour de Pretoria, l’autre organisée en France à l’Elysée.

Le DAC et l’INA ont également bénéficié du soutien précieux de l’Institut Français d’Afrique du Sud pour la description des contenus - Sarah Bruchhausen, chercheuse sud-africaine, a effectué à l’IFAS un travail de recherche de 8 mois (retranscription des procès, identification des protagonistes, etc.) aboutissant à une documentation précise des enregistrements avant publication – et de l’appui de la Fédération Internationale des Archives de Télévision (FIAT/IFTA) dans le cadre du programme « Save Your Archives » , qui se propose d’apporter une aide tangible à des projets visant la préservation, la numérisation et la valorisation d’archives sonores ou visuelles en danger.


17 mars 2016 à la Cour de justice de Pretoria.


17 mars 2016 : Remise des premiers fichiers restaurés et numérisés par Laurent Vallet.


Laurent Vallet et représentante du ministère sudafricain


Laurent Vallet et représentante du ministère sudafricain


Au Tribunal de Pretoria, Laurent Vallet, Président-directeur général de l’Ina, remet au Ministre sud-africain de la Culture les Dictabelts originaux et leur version numérisée.

Au 1er rang : les 3 accusés survivants du procès de Rivonia : Ahmed Kathrada, Andrew Mlangeni, Denis Goldberg.

Au 2e rang : Elisabeth Barbier, Ambassadrice de France et à sa droite, M. Nathi Mthethwa, Ministre des Arts et de la Culture.

Lancer le diaporama : 5 images

Alors que l'INA remet officiellement à l'Afrique du Sud, en ce mois de mars 2016, les derniers enregistrements sonores numérisés du "Rivonia Trial", le procès de Nelson Mandela et des leaders de l'ANC (1963-1964), retour en images sur ce projet de coopération internationale lancé dès la fin 2013.

Lecture et numérisation des Dictabelts : l’Archéophone

Le Dictabelt est un support cylindrique en vinyle souple sur lequel est enregistré du son, comme sur un microsillon. Il supporte plutôt bien les affres du temps (oxydation, rigidité…) et offre une qualité de son remarquable. Ce type de support a été beaucoup utilisé dans les années 1950 à 1970, en particulier dans les milieux judiciaires (enregistrement d’audiences) ou policiers (écoutes).

Les machines d’enregistrement ou de lecture d’époque sont rares et difficiles à maintenir. Elles peuvent parfois être « destructrices » pour les supports d’origine. 

Depuis une quinzaine d’année, un passionné de supports audio anciens, Henri Chamoux, a inventé puis développé une machine de lecture et de numérisation de supports de type cylindre : l’Archéophone.


L' archéophone


L' archéophone stylus


Restauration sonore des dictabelts

Lancer le diaporama : 3 images

Le spectacle holographique « I am prepared to die »

A l’occasion du centenaire de sa naissance, l’Institut national de l’audiovisuel (INA) et le Forum des images ont rendu hommage à Nelson Mandela, les 5 et 6 avril 2018, lors du festival NewImages. Un spectacle unique a installé le public au cœur du procès de Rivonia, recréé en hologrammes et en animation 3D dans le magnifique cadre de l’église Saint-Eustache où la voix et les mots de Nelson Mandela ont résonné.  Une première mondiale. Une création Adrénaline Studio.

Les 5 et 6 avril 2018, l'IINA et le Forum des images présentaient en première mondiale, le spectacle holographique du procès historique de Nelson Mandela.

"Accused", un documentaire en réalité virtuelle de Nicolas Champeaux et Gilles Porte

Le film s’intéresse à l’un d’entre eux l’accusé numéro 2, héros méconnu de la lutte contre l’apartheid et mentor de Mandela : Walter Sisulu.

256 heures d’archives sonores des audiences du procès Rivonia (9 mois), récemment exhumées et numérisées par l’INA, nous font revivre le combat politique de Mandela et de 7 co- accusés. Le film est diffusé en exclusivité sur la plateforme Arte 360.

 Mandela consultait toujours Sisulu avant de prendre une décision, toujours ! .

Tous les camarades de lutte de l’icone mondiale de la sagesse le disent. Sans Walter Sisulu, il n’y aurait sans doute pas eu Nelson Mandela. Sisulu a reperé l’icone mondiale de la sagesse, il l’a coopté pour qu’il rejoigne l’ANC. Il a été le mentor de Mandela, son conseiller.

Le monde a decouvert Sisulu lors du procès de Rivonia, en 1963 et 1964. Mandela, l’accusé numero 1, a lu un discours pour justifier le recours a la lutte armée. Sisulu, accusé numero 2, a été le premier a subir un interrogatoire. Les archives sonores du procès, recemment exhumées par l’INA, nous permettent de revivre les cinq journées de son émouvant face a face avec un procureur redoutable, raciste et zélé. Sisulu, alors qu’il risquait la peine de mort, rend coup pour coup.

Plongé dans le huit clos des audiences et dans la nuit de l’apartheid, le spectateur découvre le témoignage d’un personnage exceptionnel a un moment clé de l’histoire du 20eme siècle.

Accused#2 _ Walter Sisulu : trailer
2019 - 02:10 - vidéo