Aller au contenu principal
13 novembre 2015 : "La mémoire est devenue un nouveau droit de l’Homme"

13 novembre 2015 : "La mémoire est devenue un nouveau droit de l’Homme"

DOCUMENTAIRE - « 13 novembre 2015, chemins de la mémoire » de Joël Calmettes lève le voile sur les enjeux de la construction, l'évolution et la transmission de la mémoire après les attentats perpétrés à Paris et Saint-Denis. Une production INA à voir sur Arte samedi 13 novembre.

Par l'INA - Publié le 12.11.2021
Des anonymes déposent des lampions sur le canal Saint-Martin en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre. Crédits : INA

Six ans après, Joël Calmettes s’interroge dans 13 novembre 2015, chemins de la mémoire sur ce que l'on retient de cette nuit-là. Comment le souvenir des attentats va-t-il évoluer ? Comment la mémoire individuelle absorbe la mémoire collective ? Comment la mémoire des attentats nous ramène à notre propre mémoire et à notre volonté de laisser des traces et à ne pas oublier ce qui s’est passé ? Va-t-il émerger un récit unique ou des récits dans les années à venir ? Autant de questions que le réalisateur cherche à résoudre au travers d’entretiens avec des anthropologues, des historiens, des sociologues, des chercheurs en neurosciences et neuropsychologues ainsi que des témoignages de victimes et des proches.

Le documentaire s’intéresse ainsi au choc de la peur, au rôle du souvenir dans le traitement d’un passé traumatique, au travail de mémoire pour ouvrir une nouvelle vision de l’avenir. Tout comme le 11 septembre 2001, le 13 novembre 2015 va jouer un rôle de matrice du XXIe siècle dans la mémoire collective des Français.




Lancer le diaporama : 3 images

"On va conserver la mémoire du 13 novembre 2015"

Au coeur de ce documentaire, les travaux menés à l'INA par Denis Peschanski, historien et directeur de recherche au CNRS , dans le cadre du Programme 13-novembre. Il s'agit pour des médiateurs, des enquêteurs et des chercheurs de recueillir puis d'analyser des centaines de témoignages de survivants, témoins, proches des victimes, policiers, militaires, médecins, journalistes, résidents et usagers des quartiers visés. Un travail scientifique, doublé d'une forte charge émotionnelle, aussi important que nécessaire pour la compréhension de ces événements sur notre mémoire collective.

Signe de ce changement de paradigme, la mairie de Paris a souhaité conserver les lettres et documents déposés en hommage aux victimes afin de les conserver et de les numériser. Une première dans l’histoire de la République. Selon les spécialistes, ces documents d’anonymes n’auraient pas été considérés comme des archives nobles il y a une vingtaine d’années. Au total plus de 7000 documents ont été récoltés, classés et archivés. Lors de la cérémonie d’hommage aux victimes aux Invalides, les noms des victimes ont été cités un par un. Une autre première pour des civils. Enfin, un musée-mémorial du terrorisme devrait voir aussi le jour à Paris d'ici 2027.

Ainsi, la victime prend de plus en plus de place dans la société car la mémoire a pris de plus en plus de place. Tout l’enjeux est de faire entrer la mémoire dans l’Histoire.

"13 novembre 2015, chemins de la mémoire" à voir sur Arte samedi 13 novembre à 22h40 et dès à présent sur le site d'Arte.

Actualités

Les actualités de l'INA

L’INA lance le lab : la data média au service des chercheurs 
Carte blanche à Lamya Essemlali,  présidente de Sea Shepherd France
Conférence
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Écologie : «On en demande beaucoup au sport»
«Les GAFAM définissent comment le grand public accède à l’information sur Internet»
«80 %» : un podcast sur le handicap invisible et les métiers de l’audiovisuel
Opération spéciale
Bonjour Sagan ou la naissance d'un roman mythique
Diffusion
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»
Podcast
L'INA partenaire de Médias en Seine 2022
Festival
madelen vous offre le premier épisode d’une série culte chaque lundi sur sa nouvelle chaîne Youtube
Opération spéciale
«Le problème nucléaire s’ajoute au problème climatique»
Conférence
Allain Bougrain-Dubourg : « Nous avons posé les bases de l’engagement écologique »
Rencontre
Balavoine, enquête sur un destin tragique
Diffusion
AKOUSMA : la célébration de l'écoute
Concert
Jean Blaise : « Paris a été la première ville du monde à proposer Nuit Blanche »
« Tout n’a pas été dit en musique »
Rencontre
Le punk est mort, vive le punk 
Comment juge-t-on la bande-son d’un film ?
Les femmes sous-représentées dans le documentaire 
Festival Soeurs Jumelles : la rencontre de la musique et de l’image
Comment les premières images de La Cinq ont été retrouvées
Collection
Nina Hazel : « Avec la fanfiction, l’histoire ne s’arrête jamais »
Quand la pochette de disque se transforme en objet de décoration connecté
«Je me suis demandé comment utiliser des extraits de "Shoah" dans des classes»