Aller au contenu principal
Balade dans Kiev des années 60, le coeur de l'Ukraine

Balade dans Kiev des années 60, le coeur de l'Ukraine

Kyiv, en ukrainien, Kiev, en russe. Deux mots, proches, pour désigner la capitale pluriséculaire de l'Ukraine, l'un des principaux foyers du monde slave. Petite balade dans ses rues avec ce montage issu de deux archives de l'INA et qui montrent la beauté de la ville, alors cité soviétique.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 03.03.2022
 

Plus d'une semaine après le début de l'invasion russe de l'Ukraine, initiée le jeudi 24 février à l'aube, et alors que la capitale du pays est toujours en cours d'encerclement par l'armée russe, nous avons retrouvé dans nos archives deux très beaux sujets sur Kiev dans les années 1960, que nous avons assemblés en un montage, diffusé sur nos réseaux sociaux, et présenté en tête d'article.

Le premier sujet d'origine est un extrait de l'émission « Panorama » du 17 juin 1966, intitulée « 5 villes en URSS ». Le second est un reportage des « Actualités françaises » sur « La ville de Kiev » et diffusé en 1965.

Dans le contexte de la guerre en Ukraine, et après la demande faite aux médias internationaux par le gouvernement ukrainien d'utiliser l'ukrainien, et non plus le russe, pour désigner la capitale de l'Ukraine, nous avons, pour ce sujet, sous-titré la diffusion sur les réseaux sociaux « Kyiv » à la place de « Kiev ». 

Histoire millénaire

Ce montage donne à voir de très belles images de la capitale ukrainienne, alors l'une des principales cités de l'URSS, avec le commentaire suivant, évoquant à très grands traits une histoire mouvementée et pluriséculaire. 

« Kiev, c’est l’Ukraine. Son soleil presque méridional, ses acacias en fleurs. Quand la cathédrale Sainte-Sophie fut bâtie, Moscou n’était même pas une bourgade, mais le prince de Kiev donnait sa fille en alliance au roi de France. Combien d’envahisseurs ont galopé à travers les plaines d’Europe ou d’Asie, pour parvenir jusqu’à ses coupoles sans jamais détruire la vitalité d’un peuple ? Un peuple aussi fier du futur qu’il forge que du passé qu’il garde, jalousement. »

Pour contextualiser cette histoire largement méconnue, donnons la parole à la spécialiste Alexandra Goujon, chercheuse en sciences politiques et spécialiste de l'Ukraine et de la Biélorussie, qui a publié le 27 février une tribune dans Le Monde intitulée : « L’Ukraine cherche à s’émanciper d’une tutelle de plusieurs siècles »

« L’Ukraine revendique une histoire millénaire. Kiev, sa capitale, est créé au IXe siècle dans le cadre de la Rous kiévienne, un empire de principautés qui a existé jusqu’au XIIIe siècle et qui regroupe des Slaves et d’autres peuples. Son territoire est convoité pendant de nombreux siècles par la Pologne et la Moscovie, qui deviendra plus tard la Russie. Voilà comment Voltaire, dans son Histoire de Charles XII, roi de Suède parle de l’Ukraine en 1737 : "L’Ukraine a toujours aspiré à être libre ; mais étant entourée de la Moscovie, des Etats du Grand-Seigneur et de la Pologne, il lui a fallu chercher un protecteur. Elle se mit d’abord sous la protection de la Pologne qui la traita en sujette ; elle se donna depuis au Moscovite qui la gouverna en esclave autant qu’il le put." »

Intégrée à l'empire russe au XVIIe siècle, l'Ukraine, dont une partie du territoire est brièvement indépendante au lendemain de la Première Guerre mondiale, est constituée au début des années 1920 comme l'une des républiques constitutives de l'URSS. En 1954, Nikita Khrouchtchev lui offre la Crimée, pour le 300e anniversaire du Traité de Pereïaslav, qui symbolise pour les Russes l'amitié avec le peuple ukrainien, et pour les nationalistes ukrainiens le début de la domination russe sur leur peuple. Le 24 août 1991, l'Ukraine déclare son indépendance de l'URSS.

Pour les créateurs de contenus

Vous souhaitez créer des contenus sur l'Ukraine? Un dossier est disponible sur mediaclip, notre offre réservée aux professionnels des médias et de la création.

Vous y trouverez notamment un portrait de la ville de Kiev en 1973, et une visite de la ville plus récente du début des années 2000.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.