Aller au contenu principal
Avec la mode du narguilé, l'inquiétude des médecins en 2006

Avec la mode du narguilé, l'inquiétude des médecins en 2006

Selon une étude de l'Observatoire français des drogues et de la toxicomanie reprise mercredi 12 janvier par « Le Parisien », la consommation de chicha est en hausse chez les adolescents. La chicha, une pratique orientale à la mode en France depuis les années 2000, mais très nocive, comme l'expliquait ce reportage de France 2.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 04.03.2021 - Mis à jour le 12.01.2022
 

La chicha est en train de s'imposer dans les pratiques tabagiques des adolescents, alerte l'Observatoire français des drogues et de la toxicomanie (OFDT), dans une étude relayée ce mercredi 12 janvier par Le Parisien. L'enquête EnCLASS, réalisée en 2021 auprès de 2000 élèves de 3e, révèle que près de 20% « des 14-15 ans, en dépit de la limitation des rassemblements festifs pour cause de Covid-19, avaient fumé plus ou moins occasionnellement de la chicha ». « Et pour 6,2 % des collégiens interrogés, c’était même leur première expérience en tant que "fumeur". »

Pour nombre de jeunes, la chicha paraît ainsi plus récréative, festive, que la cigarette, toujours perçue comme plus nocive, ce qui est inexact. 

Réelle nocivité

Le 3 août 2006, un reportage du JT de France 2 s'intéressait déjà à cette pratique alors en plein boom dans notre pays. Rien que dans la capitale, depuis le début des années 2000, 160 bars à chicha avaient ouvert leurs portes. Une pratique d'abord appréciée pour sa convivialité : « C'est sucré, c'est épicé, alors que la cigarette est beaucoup plus fade, sent mauvais, alors que là ça parfume, ça n'a rien à voir », confiait une jeune consommatrice parisienne.

C'est parce que la chicha est si récréative que ses adeptes ont du mal à imaginer sa réelle nocivité. Pour le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, c'est la « quantité de fumée inhalée qui représente le danger ». « A chaque bouffée, à chaque fois que l'on tire sur la chicha, il y a une grande quantité de fumée qui vient dans le poumon, et chaque bouffée équivaut à 1 ou 2 cigarettes ». Pour un narguilé entier, la fumée inhalée correspondrait à « deux paquets de cigarette».

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.