Aller au contenu principal
La légendaire première Route du Rhum en 1978

La légendaire première Route du Rhum en 1978

La Route du Rhum édition 2022 est partie de Saint-Malo. 138 solitaires ont pris le large, direction Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. C’est la 12e édition. La première, c’était en 1978. Une course marquée par deux évènements.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 04.11.2022 - Mis à jour le 09.11.2022
 

Le départ de la 12e édition de la Route du Rhum a été donné mercredi 9 novembre. Courue tous les quatre ans, la première édition eu lieu en 1978. Cette première course fut riche en rebondissements, comme l'anticipait un journaliste : « Cette transatlantique française risque de réserver bien des surprises... » 

À l’époque, cette transatlantique en solitaire voulait concurrencer la célèbre Transat anglaise. « Le parcours choisi relie évidemment deux ports français. Saint-Malo à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, ce qui représente 7000 kilomètres de course. » Pas de limite de taille pour les bateaux, qu’ils soient monocoques ou multicoques. Sur la ligne de départ, des skippers pro ou amateurs. Le 5 novembre 1978, ils étaient 38 à s’élancer. « L'aventure commençait pour ces amoureux de la mer. Pendant plus de 3 semaines, le navigateur solitaire ne pourra compter que sur son expérience, son courage, sa force. Et la chance aussi. »

Parmi eux, Olivier de Kersauson, les tout jeunes Philippe Poupon et Florence Arthaud et le déjà expérimenté Alain Colas, à bord de son petit trimaran Manureva. Il expliquait : « Le choix de Manureva, c’est d'une part le choix du cœur. Aussi le choix technique, car c’est un bateau qui s’accommodera bien de l'ensemble de ces circonstances-là et qui connaît déjà la route. »

Son bateau n'a jamais franchi la ligne d’arrivée. Le 16 novembre, au large des Açores et en pleine tempête, Alain Colas disparaît… « Maintenant, c’est sûr, il s’est passé quelque chose avec Alain Colas. Mais toute la question est de savoir quoi », commentait-on. Le marin et son bateau n’ont jamais été retrouvés. Malgré le drame, la course continua.

Un final haletant

Après 23 jours en mer, le 8 novembre 1978, Michel Malinovsky et son immense monocoque arrivèrent en Guadeloupe. Il pensait gagner la course quand soudain… : « Mike Birch n’est plus qu’à 5 mètres de Michel Malinovsky. Ça y est, il est à la hauteur. (...) Ça y est ! Mike Birch est passé. C’est lui le vainqueur de cette première transat française. »

Un finish dingue ! Le canadien Mike Birch et son petit trimaran jaune créèrent la surprise. L’écart était infime, 98 secondes seulement. À l'arrivée, il racontait : « Quand je suis arrivé au tour de l’île, j’ai essayé d'appeler à la radio, mais personne ne m’a répondu. J’ai regardé derrière moi et j’ai vu des feux de navigation. Je ne savais pas que c’était Malinovsky ! Je croyais que c’était un bateau de croisière qui venait d’Antigua. »

Mike Birch est mort le 26 octobre dernier, à 90 ans. La Route du Rhum lui a rendu hommage. Pour cette 12e édition, ils sont 138 solitaires à rallier la Guadeloupe.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.