Aller au contenu principal
Dans les années 70, les Français appelés à faire des économies d'énergie

Dans les années 70, les Français appelés à faire des économies d'énergie

Conséquence de la guerre en Ukraine : l’envolée du prix de l’essence et du gaz. Les Français sont priés de faire des économies. Baisser le chauffage, éteindre les lumières, privilégier les transports en commun. Tous ces conseils sont loin d’être nouveaux ! Lors des chocs pétroliers de 1973 et 1979, les Français avaient eu le droit à la même rengaine.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 25.03.2022 - Mis à jour le 29.03.2022
 

Ce lundi 28 mars, le président de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), Jean-François Carenco, a appelé l'ensemble des Français à faire dès maintenant des économies d'énergie, au risque de faire face à des tensions d'approvisionnement l'hiver prochain.

1973 : alors que la France vit dans une opulence sans soucis, le choc pétrolier vient tout bousculer. « Personne ne sait combien de temps durera la crise dans laquelle nous nous trouvons » déclare Le Premier ministre Pierre Messmer à la télévision : « Depuis des années nous vivons dans un pays où l'énergie est abondante sinon bon marché, il en résulte toujours dans ces cas là des gaspillages. Des gaspillages auxquels maintenant il faut mettre un terme. » Pour chasser ce gaspillage, le gouvernement met en place des mesures fortes pour l'époque : limitations de vitesse sur les routes, diminution du trafic aérien, interdiction d'éclairer les vitrines, et arrêt des programmes télé après 23h.

Six ans plus tard, en 1979, un nouveau choc pétrolier entraîne une nouvelle chasse au gaspillage, à tel point qu'une mascotte est créée, « Gaspi ». Un jeu qui est en même temps un objectif pour tous les Français : économiser 3 millions de tonnes de pétrole d'ici 1985. Pour cela, il suffit de lever la pied en conduisant. Ce sont les prémisses de l'éco conduite. Mais dans les faits, cette campagne du Gaspi n'est pas forcément bien respectée par les automobilistes ou même les citoyens en général, comme l'exprime cette femme, interviewée en 1979 : « Qu'on ne demande pas au peuple de faire ceci ou cela quand le chef du Gouvernement et tous ceux qui l'entourent, ne font pas attention au Gaspi. » 

Cette chasse au gaspi pendant quelques mois de l'année 1979 aurait selon le gouvernement de l'époque permis d'économiser 225 000 tonnes de pétrole. 

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.