Aller au contenu principal
Comment éviter les arnaques au CPF

Comment éviter les arnaques au CPF

Le compte professionnel de formation est victime de son succès depuis sa mise en ligne en 2019 et les arnaques se multiplient. Il est pourtant possible d'utiliser son CPF sereinement, notamment via la certification Qualiopi dont bénéficie l'organisme de formation de l’INA.

Par Sylvie Lartigue - Publié le 17.11.2021
INA

Le compte professionnel de formation (CPF) est une réussite. Et pour cause, il est le seul dispositif qui ne nécessite pas l’intervention d’un tiers, que ce soit un OPCO, Pôle Emploi, le conseil régional ou son employeur pour se lancer dans une formation. Un atout soutenu par une utilisation facile, grâce à l’application mobile lancée en novembre 2019. En 2020, 984.000 formations ont été suivies, soit près du double de 2019. Une simplicité qui a séduit les usagers comme les escrocs.

Capture d'écran d'un sms frauduleux sur le CPF

Capture d'écran d'un sms frauduleux sur le CPF

Il suffit d’un appel téléphonique de 15 minutes pour récupérer le montant des droits à la formation d’un compte CPF. Prétextant l’arrivée à échéance des droits, les escrocs cherchent à obtenir les accès aux comptes. Le graal qui va leur permettre de récupérer jusqu’à 5000 euros. L’arnaque est parfaitement rodée, puisqu’en amont ils référencent de fausses formations sur l’application. Au moins 12 millions d’euros auraient été détournés.

Interpellé par l’ampleur du phénomène, le gouvernement, par la voix de la ministre du travail, Elisabeth Borne, a annoncé le dépôt prochain d’un amendement au projet de loi des finances pour interdire le démarchage téléphonique, selon Le Parisien.

A partir de janvier 2022, l’obligation pour les organismes de formation d’être certifiés Qualiopi devrait mettre un coup d’arrêt à cette escroquerie. Pour valider les 7 critères et 32 indicateurs de cette certification, les organismes devront avoir reçu la visite d’un auditeur. Lui seul est habilité à délivrer cette certification. Sans Qualiopi, il sera impossible d’être éligible au CPF. Le 3 août 2021, l’INA a obtenu la certification, une garantie et un gage de sérénité pour les usagers.

L’escroquerie n’a toutefois pas freiné l’essor du dispositif. Plus de 2 millions de formations ont été validées depuis novembre 2019.

Le site du CPF, moncompteformation.gouv, a publié une série d’articles qui vous rappellent comment rester vigilant.

Actualités

Les actualités de l'INA

La vulgarisation de la conquête spatiale à la télévision
Conférence
Jean-Pierre Mader : «Un gros succès populaire, c'est du travail, un peu de talent et 80% de chance»
Conférence
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Elena Avdija : «Les femmes cascadeuses sont des battantes»
L’INA lance le lab : la data média au service des chercheurs
Lamya Essemlali : «Rester gentiment assis sur son canapé ne suffit plus»
«Le problème nucléaire s’ajoute au problème climatique»
Conférence
Écologie : «On en demande beaucoup au sport»
«Les GAFAM définissent comment le grand public accède à l’information sur Internet»
«80 %» : un podcast sur le handicap invisible et les métiers de l’audiovisuel
Opération spéciale
Bonjour Sagan ou la naissance d'un roman mythique
Diffusion
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»
Podcast
madelen vous offre le premier épisode d’une série culte chaque lundi sur sa nouvelle chaîne Youtube
Opération spéciale
Allain Bougrain-Dubourg : « Nous avons posé les bases de l’engagement écologique »
Rencontre
Balavoine, enquête sur un destin tragique
Diffusion
AKOUSMA : la célébration de l'écoute
Concert
Jean Blaise : « Paris a été la première ville du monde à proposer Nuit Blanche »
« Tout n’a pas été dit en musique »
Rencontre
Le punk est mort, vive le punk
Comment juge-t-on la bande-son d’un film ?
Les femmes sous-représentées dans le documentaire
Comment les premières images de La Cinq ont été retrouvées
Collection
Nina Hazel : « Avec la fanfiction, l’histoire ne s’arrête jamais »
Quand la pochette de disque se transforme en objet de décoration connecté
«Je me suis demandé comment utiliser des extraits de "Shoah" dans des classes»