Aller au contenu principal
Les hommes solos du mois d'août

Les hommes solos du mois d'août

Quoi de plus beau que Paris au mois d’août ? La capitale, désertée de ses habitants, devient le paradis des touristes, mais pas seulement. Une autre catégorie d’habitants reste à Paris en août : les hommes mariés, obligés de travailler pendant que femmes et enfants sont en vacances.

 

Par Florence Dartois - Publié le 04.07.2019 - Mis à jour le 01.08.2022
 

Le mois d’août est traditionnellement le mois des vacances familiales, pourtant, certains maris et pères de famille, coincés au travail, se retrouvent seuls à Paris. Comment ces hommes mariés, à nouveau célibataires, vivent-ils cette période de solitude forcée ? Quel est leur quotidien, lorsque s’alimenter, faire le ménage, trouver un commerce ouvert, devient une mission périlleuse ? S’ennuient-ils ou en profitent-ils pour enlever leur alliance et draguer dans les bars ? Se morfondent-ils de leur petite famille ? Le phénomène des célibataires d’août est ancien et les archives regorgent de sujets amusants sur le sort de ces esseulés. Pour commencer en tête d'article, commençons par ce cours particulier de Jacques Martin, en 1969, à l'usage du mari abandonné dans son appartement.

a en juger par les sujets diffusés à la télévision, dans les années 60, les hommes se trouvaient désemparés lorsque leurs épouses les quittaient pour les vacances. Pour remédier à cette absence mais surtout à leur manque d'autonomie évident, il existait un service conçu pour eux : « SOS hommes seuls ». Courses, ménage, lessive et repassage. Tout problème ménager trouvait sa solution comme le montre ce sujet diffusé dans le Journal de 20h00, en 1963. A découvrir ci-dessous.

Les célibataires
1963 - 02:46 - vidéo

Dans les rues des villes abandonnées du mois d'août, erraient une race singulière d'hommes seuls : les célibataires. Comment survivaient-ils ? Blanchisserie, repas. Le sujet semblait fasciner les journaux télévisés. Trucs et astuces de survie de l'aoûtien, qui se sentait presque un héros du quotidien. Un reportage des Actualités Françaises un rien humoristique de 1963.

Des aoûtiens à Paris
1963 - 02:04 - vidéo

La radio s'intéressait aussi à ce phénomène de société crucial. En 1957, Pierre Delagarde menait l'enquête dans les rues de la capitale désertée. Interview d'un parisien un peu déprimé.

Nouveau sujet du JT de 20h00, en 1964 et même problématique : rester seul, pendant que madame bronze, n'est pas forcément une partie de plaisir : vaisselle qui s'entasse, magasins fermés, ménage harassant. Voilà les solutions adoptées par nos fées du logis  « pas de ménage, pas de problème » !

Un aoutien à Paris
1964 - 02:57 - vidéo

Etonnement, dans les années 1980, la problématique restait identique : le solo du mois d'août connaissait les mêmes tracas que ses congénères des années 60. Portrait ironique du « solo erectus » de l'été, vu par « Midi 2 »en 1988. Seul progrès notable : le plat cuisiné !

Célibataires de l'été
1988 - 02:16 - vidéo

Pour terminer, voici un reportage de 1989 qui aurait provoqué, d'après le présentateur du journal, la polémique au sein de la rédaction de France 2. Trop caricatural ce portrait du célibataire de l'été qui ne sait pas faire marcher un micro-ondes et faire réchauffer un surgelé ? A vous de juger.

Pour aller plus loin :

Anne Gaillard consacre son émission Inter Femmes au grave problème des maris célibataires pendant les vacances. Pierre Codou, le producteur de « L'Oreille en coin » sur France Inter, prodigue ses conseils de chef cuisinier amateur aux esseulés de l'été. (audio, 1972)

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.