Aller au contenu principal
Les fusillades en milieu scolaire aux États-Unis: un drame récurrent

Les fusillades en milieu scolaire aux États-Unis: un drame récurrent

Un tireur âgé de 18 ans a tué 21 personnes, dont 19 écoliers, dans une école primaire de la ville d'Uvalde au Texas. Ce nouveau drame s'inscrit dans une longue liste d'événements similaires qui ont ensanglanté l'histoire d'un pays où le port des armes à feu est légal et sujet à d'intenses débats depuis des décennies.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 25.05.2022
 

Un adolescent de 18 ans a ouvert le feu, mardi 24 mai, dans une école primaire du Texas, tuant 19 écoliers et deux enseignants. Ce drame replonge les Américains dans un scénario cauchemardesque chronique. À l'annonce de ce nouveau massacre, le président Joe Biden est apparu accablé, exhortant à une prise de conscience pour réguler les armes à feu. Dans son intervention solennelle à la Maison Blanche, il a interrogé ses compatriotes : «Quand, pour l'amour de Dieu, allons-nous affronter le lobby des armes ? », se déclarant « écœuré et fatigué ».

De fait, les fusillades émaillent l'actualité d'un pays où le port d'arme est un droit inscrit par le deuxième amendement de la Constitution qui autorise chaque citoyen à s'armer pour se défendre. La question est notamment épineuse dans les établissements scolaires et certains n'hésitent pas à prôner le port des armes par les professeurs. En 2012 une école avait subi le même drame, celle de Sandy Hook dans le Connecticut. L'archive en tête d'article présente les premières images de la fusillade qui avait fait 27 victimes dont 20 enfants de 5 à 10 ans. On y voit l'évacuation des enfants terrorisés, l'arrivée des équipes d'assaut du FBI.

Ce matin du 14 décembre 2012, à 9h35, un homme masqué avait fait irruption dans l'école et était entré dans une classe de l'école primaire de Newtown à 130 km de New York. Il avait froidement tiré sur les enfants et fait un carnage. Une fillette racontait : « On a entendu des coups de feu, notre institutrice nous a dit de fermer la porte et on s'est rassemblés dans un coin de la classe.» Une mère s'interrogeait : « Comment s'imaginer que cela a pu se passer ici, dans une petite ville ?  »

Ce second sujet ci-dessous  décrit minute par minute le déroulement des faits. Il aura fallu seulement 20 minutes pour que le tireur achève sa folie meurtrière. De l'alerte à la police, enregistrée, à l'évacuation des enfants, le reportage fait le récit de ces 20 minutes. 

Fusillade de Newtown : récit des faits
2012 - 02:36 - vidéo

L'identité du tireur allait très vite être dévoilée, un jeune homme de 20 ans, Adam Lanza dont la mère, Nancy, travaillait dans l'école. Il l'avait assassinée avant de quitter son domicile avec trois armes pour se rendre à l'école.  Décrit comme timide et introverti, on ne lui connaissait pas d'ennemis.

A la suite de cette tuerie, le président américain Barack Obama avait prononcé un vibrant hommage aux victimes déclarant les larmes aux yeux : « Ce type de violence a de terribles conséquences pour notre société, et si nous pouvons faire quelque chose pour empêcher ces faits, nous avons l'obligation, chacun d'entre nous, d'essayer (...) le fait que ce problème est complexe ne peut plus être une excuse pour ne rien faire. » Il avait également chargé son vice-président Joseph Biden de mener une réflexion sur le contrôle du port d'armes à feu.

La fusillade de l'école Sandy Hook n'était que l'un des nombreux drames touchant des groupes scolaires américains depuis plusieurs décennies. Dans la suite de cette article nous revenons en archives sur d'autres carnages survenus dans des groupes scolaires.

Le tireur de l'université du Texas

Le massacre de l'université du Texas est longtemps resté la fusillade scolaire ayant fait le plus de victimes aux États-Unis. Dans la nuit du 1er août 1966, Charles Whitman, un ancien marine, assassinait ses parents, puis se rendait sur le campus de l'université du Texas, à Austin, où il était étudiant. Muni de fusils, de carabines et de couteaux, il montait sur le toit de la tour d'observation de l'établissement et tirait sur les étudiants, avant d'être finalement tué par la police. Bilan : 16 morts et 32 blessés. L'autopsie du tueur révélera qu'il présentait une tumeur dans l'hypothalamus, une zone du cerveau directement liée aux facultés de jugement et aux comportements violents. L'archive ci-dessous est un document d'époque en anglais.

Le tueur d'Austin
1966 - 02:08 - vidéo

La tuerie de Columbine

Cette fusillade a particulièrement marqué les Américains. Le 20 avril 1999, dans la petite ville tranquille de Littletown au Colorado, deux adolescents de 17 ans, Dylan Klebold et Eric Harris, se rendaient dans leur lycée de Columbine. Arpentant méthodiquement les salles de classe, ils tiraient sur les élèves. La fusillade prendra fin avec le suicide des deux tireurs qui avaient fondé un mini groupuscule nazi appelé « la mafia du trench coat ». Personne ne les prenait vraiment au sérieux, pourtant en une heure, ils avaient tué à l'arme automatique 12 lycéens, un enseignant, et blessé 24 personnes. Le pays allait se retrouver sous le choc.

Ce massacre a marqué les consciences et ce drame, symbole des tueries aveugles, a été immortalisé par le film de Gus Van SantElephant, qui remporta la palme d'or du festival de Cannes en 2003. Puis, plus tard, par un documentaire réalisé par Michael Moore intitulé Bowling for Columbine, une diatribe contre l'Amérique pro-armes et une dénonciation du système régenté par le lobby des armes.

Le massacre de Red Lake

Le 21 mars 2005, Jeffrey Weise, un lycéen de 16 ans, a tué neuf personnes, dont son grand-père et cinq autres élèves, dans un lycée de Red Lake (Minnesota). Lui aussi se suicidera. Selon la presse, l'adolescent était dépressif et avait tenté de mettre fin à ses jours en mai 2004. Décrit par ses camarades comme « un garçon intelligent mais solitaire », il aurait été fasciné par l'idéologie nazie et se surnommait lui-même « l'ange de la mort ». Il écrivait des histoires de zombies et admirait Adolf Hitler.

Tuerie dans un lycée du Minnesota
2005 - 01:44 - vidéo

La fusillade de Virginia Tech

Le 16 avril 2007, à 7h00 du matin, Cho Seung-Hui, un étudiant sud-coréen de 23 ans, a tué deux personnes par balles dans l'une des résidences de l'université Virginia Tech, à Blacksburg (Virginie). Il se filmait et envoyait son « testament vidéo » à la chaîne de télévision NBC News. Il allait parcourir ensuite plusieurs salles de classes avec deux armes de poing. Il tuera 32 personnes, étudiants et professeurs, blessant 25 autres. Il s'agit de la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis en temps de paix. En 2005, Cho Seung-hui sera déclaré « malade mental » par un tribunal et présenté comme « un danger imminent pour lui-même et pour les autres ».

La fusillade de l'université d'Oikos

Le 2 avril 2012, One L. Goh, un Coréen de 43 ans, tuait 7 personnes et en blessait 3 à l'Université chrétienne d'Oikos près d'Oakland (Californie), avant de se rendre à la police. Le tireur avait tué méthodiquement ses victimes après les avoir alignées contre un mur. Ancien étudiant de l'école, il avait été renvoyé quelques mois avant. Il aurait agi par vengeance.

Pour les créateurs de contenus

Si vous souhaitez créer des contenus sur les tueries qui ont bouleversé les Etat-Unis ces dernières années, un dossier de clips est disponible sur mediaclip, notre offre réservée aux professionnels des médias et de la création.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.