Aller au contenu principal
1981 : les commerçants américains s'arment pour défendre leurs magasins

1981 : les commerçants américains s'arment pour défendre leurs magasins

La fusillade qui a causé la mort de 19 enfants dans une école du Texas, mardi 24 mai, illustre la problématique de la libre circulation des armes à feu aux Etats-Unis, véritable fléau qui mine la société. En 1981, un reportage donnant la parole à des commerçants armés pour défendre leurs magasins illustrait l'ampleur de la circulation des armes à feu dans le pays.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 27.10.2020 - Mis à jour le 25.05.2022
 

La libre circulation des armes à feu est l'un des fléaux qui mine la société américaine. Outre-Atlantique, le débat sur les armes à feu est l'un des plus polarisants au sein d'une société marquée par d'innombrables tueries et fusillades ces dernières décennies. En 1981, un reportage donnant la parole à des commerçants armés pour défendre leurs magasins illustrait l'ampleur de la circulation des armes à feu dans le pays.

Le premier, un pharmacien, « victime de 4 hold up en 6 mois », explique à la caméra de « Question de temps », sur Antenne 2, avoir du se résoudre à « tuer [cet] homme », à savoir le dernier cambrioleur qui avait braqué son officine et « s'était mis à tirer ». « Après cela, raconte t-il, j’étais tellement nerveux que je ne pouvais plus faire mon travail de pharmacien. Un pharmacien doit pouvoir se concentrer totalement sur ses ordonnances. Pendant que je vendais mes prescriptions, je m’inquiétais des gens qui pouvaient entrer. En effet, c’était mon 4e hold up en 6 mois. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de m’équiper d’une vitrine à l’épreuve des balles. »

Autre témoignage, celui d'un commerçant, qui a transformé son magasin en véritable fort Knox. Il montre à la caméra d'Antenne 2 ses différents points de défense, entrepôts d'armes dans son magasin et retraite sécurisée derrière le comptoir : « J’ai un fusil automatique, des miroirs dans le magasin, un ici, un là-haut, je peux observer ce qu’il se passe derrière moi au cas où on me volerait quelque chose. J’ai un bureau situé derrière, vous pouvez probablement voir les deux vitres qui ressemblent à des miroirs. En fait, ce sont des glaces sans teint. J’ai également une petite trappe qui s’ouvre au cas où je devrais tirer par-là plutôt que par le miroir. Et dans ce coin-là, j’ai l’habitude d’avoir un revolver... »

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.