Aller au contenu principal
Les chantiers de l'Atlantique, du « Normandie » au « Harmony of the Seas »

Les chantiers de l'Atlantique, du « Normandie » au « Harmony of the Seas »

A l'occasion des 60 ans du baptême du « France » par Yvonne de Gaulle, le 11 janvier 1962, nous revenons sur les plus belles réalisations des Chantiers de l'Atlantique, fleuron de l'industrie navale française.

Par Cyrille Beyer - Publié le 23.06.2017 - Mis à jour le 07.01.2022
Le Normandie - 1965 - 02:08 - vidéo
 

Les Chantiers de l'Atlantique, qui ont notamment donné naissance au paquebot France, sont l'un des sites industriels les plus prestigieux de notre pays. A l'occasion de l'anniversaire du baptême du paquebot France, le 11 janvier 1962 par Yvonne de Gaulle, épouse du chef de l'Etat, nous présentons une sélections de certaines des plus belles réalisations des Chantiers. Un site industriel aujourd'hui toujours sous contrôle de l'Etat, depuis que le 27 janvier 2021 Paris et Rome ont définitivement abandonné le projet de rachat des Chantiers par l'italien Fincantieri. En cause, le droit européen de la concurrence mais également les difficultés du secteur de la croisière suite à la crise du Covid. Le gouvernement souhaite se donner le temps de trouver un repreneur industriel fiable.

1935 : Le « Normandie » donne le ruban bleu à la France

Avant la création officielle des Chantiers de l’Atlantique en 1955, Saint-Nazaire comprenait déjà une forte tradition de construction navale. Les chantiers de Penhoët, établis en 1861 par les Frères Pereire, grands financiers du Second Empire, ont construit les plus beaux paquebots transatlantiques de l’Entre-deux-guerres. Le Normandie fut le plus célèbre d’entre eux.

Son lancement, en mai 1935, est un événement considérable. C’est à l’époque le plus grand, le plus luxueux et le plus rapide des paquebots au monde. Sa première traversée de l’Atlantique dure 4 jours et 3 heures et bat ainsi de 14 heures le précédent record Europe-Amérique détenu depuis 1929 par le navire allemand Bremen. Sur le navire, tout y est magnifique, à commencer par cette immense salle à manger plus longue que la Galerie des Glaces de Versailles. Mais la Seconde Guerre mondiale va avoir raison de tant de grandeur. Il est détruit accidentellement par un incendie en 1942 alors qu'il est amarré dans le port de New York.

1955 : Les chantiers de l’Atlantique sont officiellement créés de la réunion des anciens chantiers navals du port de Saint-Nazaire. Dans un contexte de concurrence internationale grandissante, l’expertise française doit s’adapter et s’affranchir du soutien public dont les commandes se tarissent. C’est donc progressivement grâce aux commandes privées et étrangères que les Chantiers de l’Atlantique vont rester dans la course industrielle.

1962 : toute la gloire du « France »

Construit de 1957 à 1962, le France reste longtemps le plus grand paquebot du monde. Inauguré en 1960 en présence du général de Gaulle, il effectue le 3 février 1962 sa première traversée transatlantique. Le 8 février, après un voyage sans encombre malgré un temps difficile, le paquebot est accueilli triomphalement à New York et le long de la rivière Hudson où des milliers de personnes sont venues l’admirer.

Le France est un symbole du savoir-faire technique des Chantiers de l’Atlantique et l’élégance de ses décorations ajoute à la réputation de ce bateau.

Mais sa construction survient cependant à la fin d’une ère pour les transatlantiques. Concurrencé par le Queen Elizabeth 2 mais surtout fragilisé par des dépenses toujours plus importantes et un coût du pétrole en hausse, le France cesse de naviguer en 1974, décision prise avec l’aval du Président Giscard d’Estaing. En 1979, il est vendu à un armateur norvégien. En 2007, il est démantelé en Inde.

Voyage du paquebot France
1962 - 05:09 - vidéo

1963 : Le « Foch », porte-avions sans peur et sans reproche

Le 23 juillet 1960 est lancé le porte-avions Foch. Trois ans après, le bâtiment est armé. Sa construction fait partie de la planification « Clémenceau » destinée à doter la marine nationale de porte-avions modernes. En 1963, un long reportage des « Coulisses de l’Exploit » témoigne de la vie à bord et des activités frénétiques de l’escadre de l’aéronavale.

Le Foch
1963 - 11:12 - vidéo

 

1976 : Le « Batillus », l’ère des pétroliers géants

De 1967 à 1975, en répercussion de la crise au Proche-Orient, l’Egypte décide la fermeture du Canal de Suez. C’est le début de la construction de pétroliers géants afin d’amortir le coût du transport de pétrole dont le chemin entre le golfe persique et l’Europe est considérablement rallongé. Les chantiers de l’Atlantique vont profiter de cette situation.

Avec le Batillus, dont la construction très rapide s’étale sur un an, de 1975 à 1976, et son frère jumeau Pierre Guillaumat, ils construisent les plus grands pétroliers du monde. Reportage sur ce gigantisme industriel, en 1976.

 

2003 : Le « Queen Mary 2 » prend la mer

Le Queen Mary 2. Crédit AFP

Avec la construction du Sovereign of the sea en 1987, les Chantiers de l’Atlantique confirment leur retour industriel dans le marché en plein essor de la croisière. Une expertise qui s’illustre brillamment par la commande en 2000 par la Cunard du nouveau plus grand paquebot du monde, le Queen Mary 2. Le 25 septembre 2003, c’est la première sortie en mer, avec de nombreux essais au programme.

Reportage lors de ce moment historique, avec un sujet de France 2, qui revient sur l'ambiance du moment, entre fierté des salariés et des habitants de la région, et crainte quant à un avenir pas si certain. Alors que les « carnets de commande sont presque vides », la réussite du Queen Mary 2 s'annonce comme la plus belle carte de visite pour des Chantiers en quête de renouveau.

Première sortie du Queen Mary 2
2003 - 01:59 - vidéo

2013 : Le « Preziosa », plus grand paquebot des mers européennes

Dix ans plus tard, le site industriel de Saint-Nazaire livre un nouveau géant des mers, avec le Preziosa, de la compagnie MSC. « Plus grand paquebot d'Europe », le navire est une « ville flottante » qui emporte  1600 membres d'équipage et 4000 passagers. Les dimensions sont impressionnantes : 18 étages, 68 mètres de haut, plus haut que l'Arc de triomphe, et 333 mètres de long, plus que la hauteur de la Tour Eiffel.

Croisière à bord du paquebot Preziosa
2013 - 04:17 - vidéo

2016 : Le « Harmony of the Seas », consécration des Chantiers de l'Atlantique

Mais un nouveau record attendent les Chantiers de l'Atlantique. Entre 2013 et 2016, Saint-Nazaire s’attelle à la construction du plus grand paquebot alors jamais construit, le Harmony of the Seas, pour la Royal Caribbean Cruise Line. Avec ses 362 mètres de longueur et 66 mètres de largeur, ses 20 étages, sa conception fait la fierté des habitants de la région qui viennent en masse l’admirer, comme le montre ce reportage diffusé sur France 2 le 15 mai 2016. Le Harmony of the Seas est un véritable hôtel flottant qui permet d'embarquer pas moins de 6000 passagers. A bord, les attractions sont nombreuses : « Théâtre de 1400 places, nombreux restaurants soigneusement décorés, des jardins avec pas moins de 12 000 espèces végétales. Sur le pont supérieur, des piscines et un jacuzzi avec un toboggan aquatique géant. Et même une patinoire ! »

Tout récemment, ce record a encore été battu, puisque les Chantiers de l'Atlantique ont livré en 2021 le Wonder of the Seas, pour la même compagnie américaine, la Royal Caribbean Cruise Line. Ce navire aux proportions quasi identiques, quoique légèrement supérieures à celles du Harmony of the Seas, peut embarquer 6 988 passagers, répartis dans 2 867 cabines ou suites. Ce navire, actuellement le plus long et le plus gros du monde, a été lancé à la fin de l'année 2021. Basé à Shanghai, il entreprendra en mars 2022 sa première croisière dans les Caraïbes.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.