Aller au contenu principal
1985 : le Rafale, avion du futur

1985 : le Rafale, avion du futur

Après l’accord sur la vente par la France de 18 exemplaires de l’avion de combat Rafale, en septembre 2020, la Grèce va commander six appareils de plus. Une annonce faite ce dimanche 12 septembre 2021 sur Twitter par la ministre des armées, Florence Parly. Retour sur les débuts de cette vitrine de la technologie française.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 15.01.2019 - Mis à jour le 13.09.2021

1985 : le Rafale, avion du futur

Après l’accord sur la vente par la France de 18 exemplaires de l’avion de combat Rafale, en septembre 2020, la Grèce va commander six appareils de plus. Une annonce faite ce dimanche 12 septembre 2021 sur Twitter par la ministre des armées, Florence Parly. Retour sur les débuts de cette vitrine de la technologie française.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 15.01.2019 - Mis à jour le 13.09.2021
Avion "Rafale" - 1985 - 01:59 - vidéo
 
Avion "Rafale" - 1985 - 01:59 - vidéo

Sur fond de tensions persistances sur sa frontière avec la Turquie, la Grèce a déclaré samedi 11 septembre 2021 vouloir acquérir six avions Rafale supplémentaires par rapport à sa commande passée en septembre 2020. L'année dernière, au plus fort de la crise entre la Grèce et la Turquie, la Grèce avait déjà commandé à la France 18 appareils, dont le premier lui avait été livré en juillet dernier, prélevé sur le stock de l'armée française. Cette nouvelle commande, illustre la solidité de la coopération militaire franco-grecque, ainsi qu'un nouveau succès pour l'avion de chasse de Dassault à l'international. 

Longtemps boudé à l'étranger pour des raisons de coût et une préférence souvent données aux avions américains, le Rafale a commencé en 2015 une série d'exportations fructueuses. Cette année-là, c'était l'Egypte qui le premier commandait 24 avions, suivis par 36 Rafale vendus en 2016 à l'Inde et au Qatar. En 2020, la Grèce devenait son premier acheteur européen, suivi en mai 2021 par la Croatie, qui choisissait l'avion français au détriment de F-16 américains neufs, des F-16 israéliens d'occasion et des Grippen suédois neufs. 

Entrée en service en 2002

C'est en 1985 que le prototype de l'avion Rafale est présenté sur le site des usines Dassault de Saint-Cloud. Le Rafale est alors le projet de nouvel avion des armées de l'air et de la marine nationale qui doit progressivement remplacer les flottilles de Mirage. C'est un avion omnirôle, à la fois chargé de missions de renseignement, de frappes aériennes, de police aérienne, et capable d'être embarqué sur un porte-avions. Il est annoncé comme étant à la pointe de la technologie, et réputé être l'un des meilleurs avions de sa génération. 

Un an après cette première présentation, le Rafale effectue son premier vol le 4 juillet 1986 sur la base militaire d'Istres. Mission accomplie pour le prototype. Un vol d'une heure qui permet à l'avion de voler à 1300 km/h à 11000 mètres d'altitude. Ce prototype va servir à réalisation d'un nouvel avion, le Rafale B, un modèle biplace, dont le premier vol a lieu en 1993. Les Rafale vont entrer définitivement en service en 2002, d'abord au sein de la Marine nationale, puis depuis 2006 dans l'Armée de l'air. 

Pour aller plus loin : 

La précédente vente de Rafale à l'Egypte, via mediaclip, l'offre vidéo de l'INA pour les créateurs de contenus.

Salon de Farnborough : Rafale contre Eurofighter, un reportage diffusé le 2 septembre 1986 sur le journal d'Antenne 2.

Les essais du Rafale en mer, un sujet de "Pégase, le magazine du ciel, diffusé le 14 juin 1996.

Le Rafale au banc d'essai, un sujet diffusé lors de la cérémonie militaire du 14 juillet 2006 sur France 2.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.