Aller au contenu principal
Gaspard Ulliel à propos de son incarnation troublante d'Yves Saint Laurent

Gaspard Ulliel à propos de son incarnation troublante d'Yves Saint Laurent

L’acteur est mort mercredi 19 janvier à l’âge de 37 ans des suites d’un accident de ski. Mannequin, puis comédien, il avait incarné Yves Saint Laurent en 2014.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 19.01.2022
 

L’acteur Gaspard Ulliel est mort mercredi 19 janvier à l’âge de 37 ans des suites d’un accident de ski a annoncé sa famille dans un communiqué transmis par son agent. L’acteur avait été transporté la veille par hélicoptère au CHU de Grenoble après avoir heurté un autre skieur sur une piste de la station de La Rosière (Savoie). Il souffrait d’un traumatisme crânien important.

Il avait débuté à 19 ans dans Les Égarés d’André. En 2005, son interprétation d’un soldat de la Première Guerre mondiale dans Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet lui avait valu le César du meilleur espoir masculin.

En 2014, il avait subjugué la critique pour son incarnation troublante d'Yves Saint Laurent. Dans une interview accordée à Télé 7 jours en 2021, il avait confié voir visionné un nombre incroyable d’archives. « Au risque de faire fausse route… Je me suis vite senti enseveli sous cet amas de vérités. J’ai tout arrêté pour pouvoir ensuite fantasmer et recréer un personnage. Mon Saint Laurent est une évocation plus qu’une imitation. », disait-il.

Pour trouver son interprétation, il avait exploré la voix de son personnage : « Une des dernières choses que j’ai trouvées, c’est sa tonalité. Là aussi je me suis nourri d’interviews, puis j’ai laissé infuser, jusqu’à trouver une voix physiologique qui me permette d’injecter de l’émotion et de tenir toute la durée du tournage. » L'acteur perfectionniste avait aussi appris à dessiner des croquis pour mieux entrer dans la peau de son personnage.

Le film Saint Laurent de Bertrand Bonello avait été présenté en compétition au 67e festival de Cannes. 

Mannequin avant de devenir comédien, Gaspard Ulliel connaissait bien le monde de la mode, un passé qui l'avait aidé à se glisser dans la peau du grand couturier. Un personnage de cinéma plus vrai que nature, c'est ce qu'avait essayé de réaliser l'acteur dans son jeu : « L'idée c'était d'éviter le mimétisme. C'était plus l'idée de se l'approprier et je me disais qu'il fallait qu'il y ait forcément une partie de moi dans ce que j'allais composer. »

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.