Aller au contenu principal
En 1971 et 1998, le Capitole de Washington déjà attaqué

En 1971 et 1998, le Capitole de Washington déjà attaqué

Le Capitole de Washington a été envahi ce mercredi par des milliers de manifestants d'extrême-droite. Ce n'est pas la première fois que le coeur de la démocratie américaine est attaqué. Ainsi en 1971 et 1998, le Congrès subissait un attentat et une attaque armée.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.01.2021 - Mis à jour le 08.01.2021

En 1971 et 1998, le Capitole de Washington déjà attaqué

Le Capitole de Washington a été envahi ce mercredi par des milliers de manifestants d'extrême-droite. Ce n'est pas la première fois que le coeur de la démocratie américaine est attaqué. Ainsi en 1971 et 1998, le Congrès subissait un attentat et une attaque armée.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.01.2021 - Mis à jour le 08.01.2021
Attentat au Capitole - 1971 - 01:12 - vidéo
 
Attentat au Capitole - 1971 - 01:12 - vidéo

Le Capitole a connu plusieurs incidents violents depuis sa construction au début du XIXe siècle. En 1835, le président Andrew Jackson y échappe de peu à la mort, les revolvers du déséquilibré qui le visent s'étant enrayés. En 1915, une bombe éclate au Sénat, sans faire de blessés. Elle a été posée par un activiste pro-allemand qui dénonce l'aide américaine à la Grande-Bretagne dans le contexte de la Première Guerre mondiale. En 1954, une fusillade éclate. Les responsables, quatre nationalistes porto-ricains, tirent sur les membres de la Chambre des Représentants, blessant cinq députés. 

Le 1er mars 1971, alors que les Etats-Unis du président Nixon bombardent depuis un mois le Laos dans le cadre de la guerre du Vietnam, une bombe explose au Capitole, ne faisant pas de blessés mais occasionnant d'importants dégâts. Cet attentat est le plus spectaculaire d'une série de bombes posées à travers le pays par les militants qui s'opposent à la politique vietnamienne du président Nixon. 

Le 24 juillet, le siège du pouvoir législatif américain subit l'attaque d'un déséquilibré américain, Russell Weston Weston Jr, 41 ans, qui se mêle aux visiteurs pour pénétrer à l'intérieur du Capitole et y faire feu. Deux policiers sont tués, et deux touristes gravement blessés. 

Plus récemment, en 2012, un jeune Marocain proche de la mouvance islamiste est arrêté aux abords du Capitole alors qu'il y projetait un attentat. Des explosifs sont retrouvés dans son sac, mais ces derniers étaient désactivés, la police ayant réussi à infiltrer le projet et à se faire passer pour les donneurs de bombe. Un drame évité donc in extremis. 


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.