Aller au contenu principal
1994, Gérardmer se met au film fantastique…

1994, Gérardmer se met au film fantastique…

Cette année, Covid oblige, le 28e festival international du film fantastique de Gérardmer se déroule en ligne. Retour en 1994, lors de la première édition de l'événement qui s'appelait alors "Fantastica" et qui cherchait ses marques…


Par la rédaction de l'INA - Publié le 28.01.2020 - Mis à jour le 28.01.2021

1994, Gérardmer se met au film fantastique…

Cette année, Covid oblige, le 28e festival international du film fantastique de Gérardmer se déroule en ligne. Retour en 1994, lors de la première édition de l'événement qui s'appelait alors "Fantastica" et qui cherchait ses marques…


Par la rédaction de l'INA - Publié le 28.01.2020 - Mis à jour le 28.01.2021
Ouverture de Fantastica, Gérardmer - 1994 - 05:07 - vidéo
 
Ouverture de Fantastica, Gérardmer - 1994 - 05:07 - vidéo

Lors de la première édition du festival, en 1994, qui s'appelait alors "Fantastica", les réalisateurs français étaient déjà bien présents tels Claude Chabrol, Gérard Jugnot ou Robert Enrico… Ce reportage de France 3 Nancy, du 1er février 1994, nous plonge dans les préparatifs du festival.

Lionel Chouchan l'organisateur croise les doigts pour qu'il y ait de bons films mais surtout beaucoup de neige car, il le reconnait, "beaucoup d'invités sont venus là pour skier…"

Un dinosaure en carton-pâte trône au milieu de la place, tandis que les premiers festivaliers arrivent. Robert Enrico se réjouit de pouvoir regarder "des films qu'on ne peut pas réaliser en France."

Georges Lautner souligne quant à lui que "cette année, c'est plus fantastique… plutôt dans le polar violent et bagarreur."

Le reportage nous entraîne ensuite à l'aéroport de Mulhouse où est arrivée une cinquantaine de stars le matin même… "Gérard Jugnot en tête." L'acteur déclare : "Je ne suis pas là pour faire du cinéma, je suis là pour le regarder." Mais lorsque le journaliste lui demande s'il aime le fantastique, le comédien l'assume : "Non, pas du tout ! Moi j'aime beaucoup la neige..." et de déplorer "Mais là c'est mal parti !"

Le journaliste insiste sur l'objectif du festival : "Victor Lanoux, Danièle Evenou, Chabrol ou Lautnertous ont rendez-vous avec le fantastique."

Casquette vissée sur la tête, coupe au carré, "Cri cri d'amour" répond aux questions personnelles des fans.

Dans le bus qui les mène à la station, le président du jury, Walter Hill, en déplacement pour la première fois dans les Vosges, donne sa vision de la région : "A première vue, ça a l'air vraiment plaisant."

Ce soir-là, on présente en avant-première mondiale le nouveau film de Sylvester Stallone, Demolition man, sans la star qui ne s'est pas déplacée.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.