Aller au contenu principal
C'est en 1987 que les couleurs européennes ont été mises à l'honneur pour la première fois autour de l'Arc de triomphe

C'est en 1987 que les couleurs européennes ont été mises à l'honneur pour la première fois autour de l'Arc de triomphe

L'installation d'un drapeau européen sous l'Arc de triomphe pour fêter les débuts de la présidence française de l'Union européenne a alimenté la polémique. L'occasion de revenir sur la première fois où les abords du monument furent pavoisés aux couleurs européennes. Et c'est François Mitterrand, lui-même, qui l'avait annoncé.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 03.01.2022
 

Depuis le 1er janvier 2022, la France préside le conseil de l'Union européenne pour six mois. Pour marquer symboliquement cette fonction que la France n'a pas occupée depuis 2008, le gouvernement a installé le 31 décembre un grand drapeau européen sous l'Arc de triomphe. Pour la première fois dans l'histoire, l'Arc était ainsi décoré aux seules couleurs bleus et jaunes de l'Europe. Une initiative qui a choqué, notamment à l'extrême droite. Marine Le Pen a ainsi tweeté le 1er janvier sa colère, évoquant « un attentat à l'identité de notre pays, un outrage aux morts pour la patrie ». Eric Zemmour a dénoncé un « outrage »,  et Valérie Pécresse a sommé le président de « rétablir notre drapeau tricolore à côté de celui de l'Europe ». « Présider l'Europe oui, effacer l'identité française, non ! », s'était en outre exclamée la candidate LR à la présidentielle. Jean-Luc Mélenchon, lui, a dénoncé lundi 3 janvier sur France Inter un « caprice communicatoire » de la part d'Emmanuel Macron, arguant qu'il « y a quand même un décret qui interdit de pavoiser sans les couleurs nationales ».

Dimanche 2 janvier, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune avait défendu le retrait du drapeau européen du monument dans la nuit du samedi au dimanche, arguant que cela respectait le calendrier prédéterminé. « Il était prévu que le drapeau soit retiré dans la journée du dimanche ». 

Cette polémique est l'occasion de remonter dans le temps pour découvrir que c'est en mars 1987, à l'occasion des trente ans du traité de Rome instituant la CEE, que pour la première fois les abords du monument ont été pavoisées aux couleurs européennes et que l'hymne européen (L'ode à la joie de Beethoven) retentissait pour la première fois sous les voûtes du monument. Marque de l'importance de l'événement, le président de la République François Mitterrand faisait une déclaration télévisée aux Français pour l'occasion : « Mes chers compatriotes, le drapeau européen [...] flotte pour la première fois sur les Champs-Elysées, l'hymne européen [qui] retentit pour la première fois sous les voûtes de l'Arc de triomphe. Le Premier ministre, le gouvernement de la République, les présidents des Assemblées, à mes côtés pour une cérémonie d'un caractère inhabituel ce matin devant le tombeau du soldat inconnu et tout autour de nous des centaines de jeunes gens venus d'Allemagne, d'Italie, de Grande-Bretagne, d'Irlande, de Grèce, d'Espagne, du Portugal, du Danemark, de Belgique, de Hollande, du Luxembourg, de France. »

Europe : cérémonies arc de triomphe
1987 - 01:21 - vidéo

A l'époque, le drapeau n'avait pas été installé sous les arches. Seuls des drapeaux européens flottaient sur les Champs-Elysées et sur la place de l'Etoile. 

La première fois qu'un grand drapeau européen a été déployé sous les voûtes de l'arche, c'était en 2008, pour célébrer la présidence française de l'Union européenne. Nicolas Sarkozy était alors président. A l'époque, les deux drapeaux avaient été déployés en même temps, côte à côte, le drapeau français à côté du drapeau à étoiles.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.