Aller au contenu principal
1970 : "Le pyromane éprouve un sentiment narcissique"

1970 : "Le pyromane éprouve un sentiment narcissique"

Samedi 21 août, des vacanciers ont arrêté un départ de feu sur la route entre le Rayol et Cavalaire, et pris en flagrant délit un homme suspecté d'avoir voulu démarrer un incendie. En 1970, le Dr Ben Soussan, psychiatre, définissait les ressorts de la pyromanie.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 24.08.2021 - Mis à jour le 24.08.2021

1970 : "Le pyromane éprouve un sentiment narcissique"

Samedi 21 août, des vacanciers ont arrêté un départ de feu sur la route entre le Rayol et Cavalaire, et pris en flagrant délit un homme suspecté d'avoir voulu démarrer un incendie. En 1970, le Dr Ben Soussan, psychiatre, définissait les ressorts de la pyromanie.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 24.08.2021 - Mis à jour le 24.08.2021
 

Alors que le département du Var connaissait un violent incendie dans le massif des Maures, depuis le 16 août, un drame a été évité de peu dans la même région. Ce samedi 21 août, des vacanciers sur la route reliant le Rayol à Cavalaire aperçoivent un homme accroupi sur le bord de la route, et des flammes proches de lui. Réagissant très vite, les vacanciers parviennent à les éteindre au moyen de bouteilles d'eau et de tapis de voitures, et retiennent le suspect qui sera remis à la police.

Le 17 juillet 1970, dans une interview donnée au journal télévisé de 20h, le docteur Ben Soussan, psychiatre, différenciait le pyromane de l'incendiaire. Ce dernier « répond à un motif logique, ou en apparence logique, qui est d'accomplir une mission en mettant le feu ». 

Le véritable pyromane d'un point de vue psychiatrique, quant à lui, « compense, en mettant le feu, un sentiment d'infériorité. C'est un besoin de se mettre en valeur de cette sorte, si bien d'ailleurs en mettant l'incendie qu'en l'éteignant », une référence au fait que de nombreux pompiers, le plus souvent des auxiliaires, mettent le feu pour pouvoir ensuite se faire bien voir de leur communauté en participant à la lutte pour éteindre le sinistre.

« Le pyromane trouve dans cette action de mettre le feu quelque chose de très profond, de très narcissique, et qui souvent est teinté d'un érotisme certain, d'une façon symbolique. » Selon le docteur Ben Soussan, les pyromanes sont bien plus nombreux qu'on ne pourrait le penser, mais ils se dévoilent avant tout dans les zones rurales, les villes se prêtant moins à leurs méfaits. Quant à la cure, elle paraît difficile, tant « les pyromanes ne se reconnaissent pas malades. Il faut donc les obliger à se soigner et surtout protéger la société contre leurs actes. »

Pour aller plus loin : 

Le pyromane de Mulhouse : avis d'un psychiatre. Un sujet du 27 juin 1972. 

Les milices de Mornas. Un reportage d'Antenne 2 diffusé le 14 août 1979.

Interview d'un psychiatre au sujet de la pyromanie. Une interview diffusée dans le journal télévisé du 1er octobre 1986.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.