Aller au contenu principal
1943, Katyn : des images historiques

1943, Katyn : des images historiques

Arte diffuse ce mardi un documentaire intitulé "Les bourreaux de Staline - Katyn, 1940". Au printemps 1940, 4 000 officiers polonais étaient exécutés par la police politique de l’Union soviétique (le NKVD) dans la forêt de Katyn près de Smolensk. Tournées en 1943, les images exceptionnelles du charnier de Katyn témoignent de cette tragédie.

 

Par Florence Dartois - Publié le 07.04.2010 - Mis à jour le 21.02.2020

1943, Katyn : des images historiques

Arte diffuse ce mardi un documentaire intitulé "Les bourreaux de Staline - Katyn, 1940". Au printemps 1940, 4 000 officiers polonais étaient exécutés par la police politique de l’Union soviétique (le NKVD) dans la forêt de Katyn près de Smolensk. Tournées en 1943, les images exceptionnelles du charnier de Katyn témoignent de cette tragédie.

 

Par Florence Dartois - Publié le 07.04.2010 - Mis à jour le 21.02.2020
La tragédie de Katyn - 1943 - 02:17 - vidéo
 
La tragédie de Katyn - 1943 - 02:17 - vidéo

"Tous ont été exécutés de la même façon : un coup de revolver dans la nuque. On remarque les mains liées". 

Au bord de la fosse fraîchement réouverte, un prêtre polonais célèbre un requiem face aux milliers de corps exhumés. Des experts internationaux entreprennent l'identification des identités à l'aide des papiers et divers objets retrouvés sur les cadavres : "70% des corps parmi lesquels se trouvent plusieurs généraux ont déjà pu être identifiés".

En 2010, à l'occasion de commémorations, la Pologne a acquis auprès de l’Ina deux documents datant de 1943 montrant des images du charnier et de l’exhumation des corps. Ces deux documents historiques, présents sur ina.fr, ont été découverts par des historiens polonais grâce à Internet.

Le second document redécouvert est un Film de propagande de la Légion des Volontaires Français (LVF) racontant le voyage de Fernand de Brinon, ambassadeur de France et président du comité central de la LVF, sur le front de l'est. Invité par l'Etat Major allemand, il était accompagné du colonel Puaud, de Guy Servant, de M. Maret directeur de la propagande de la LVF, et des journalistes Jeantet et Brasillach. L'ambassadeur rencontre, salue et récompense les volontaires français revêtus de l'uniforme allemand et visite quelques fortins et autres villages tenus par les légionnaires. Après des hommages rendus aux morts et aux blessés, la délégation française se rend sur les fosses de Katyn et assiste à l'exhumation des cadavres. A son retour en France M. de Brinon est accueilli gare de l'Est par le ministre allemand Rudolf Schleier

Quelques repères historiques

Le 13 avril 1943, la radio allemande annonce la découverte d'un charnier dans la forêt de Katyn, près de Smolensk, entre Pologne et Biélorussie. Il s'agirait des restes d'environ 4000 officiers polonais exécutés par les Soviétiques lorsque ceux-ci s'étaient emparés en 1939-1940 de la partie orientale du pays, conformément au pacte germano-soviétique. 

Pendant plusieurs décennies, les communistes vont rejeter le crime sur les nazis. Moscou ne reconnaîtra les faits qu'en 1990.

Dès mai 1943,  une commission de la Croix-Rouge mène une enquête sur place et établit que les massacres ont été commis en avril-mai 1940, au moment de l'occupation soviétique. A l'époque, par crainte d'alimenter la propagande nazie, la Croix-Rouge ne divulgue pas les conclusions de son rapport rapport.

Dans les faits, dès mars 1940, les hommes de la police politique soviétique (NKVD) reçoivent l'ordre du Politburo (le gouvernement soviétique) et de son chef Staline d'exécuter comme "contre-révolutionnaires" ceux de leurs prisonniers polonais qui appartenaient à l'élite intellectuelle du pays. Une manière de tenir leur revanche sur la défaite subie par l'Armée Rouge en 1920, mais aussi d'éliminer les élites susceptibles de s'opposer à la mainmise soviétique sur la Pologne.

Plusieurs milliers d'officiers du camp de Kozielsk sont exécutés. Des massacres similaires ont lieu dans d'autres forêts du pays... On évalue au total à 22.000 le nombre d'officiers et de jeunes gens issus des élites intellectuelles et politiques du pays sommairement exécutés dans l'ensemble de la zone occupée par les Soviétiques.

Pour aller plus loin

Déposition d'un témoin masqué qui aurait assisté aux exécutions massives de la forêt de Katyn. (vidéo,1952)

Avenue de l'Europe : En Pologne : le scandale Katyn (2009)

D'autres documents d'archives sur la tragédie de Katyn

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.