C’est Mardi gras ! Les origines de cette fête - qui suit la Chandeleur et précède le Mercredi des cendres et le Carême - demeure méconnue. Quoiqu'il en soit, elle reste l'occasion pour les petits et les grands de se déguiser et de retrouver leur âme d'enfant…

Mardi gras est le dernier jour du Carnaval. Le mot italien provient du latin "carnis levare" ("ôter la viande"), en référence aux derniers repas "gras" pris avant le Carême. Autrefois, cette saison correspondait aux dernières réserves de nourriture stockées pour l'hiver. Certaines régions célèbrent "le bœuf gras" ce jour-là. En 1970, les Charlots tentent de l'implanter à Paris… 

La plupart du temps, il ne restait bien souvent que les œufs, le lait et le beurre ce qui favorisait la confection des crêpes et gaufres consommées à la chandeleur.

Les crêpes du Mardi gras, 1963 (document muet)

Mardi gras et ses exubérances

De Nice à Rio en passant par la Nouvelle-Orléans ou Dunkerque, Mardi gras est l'occasion de ressortir masques et déguisements des placards pour parader sur un char de carnaval ou en cortèges joyeux dans la rue...

Le carnaval de Rio en 1956 

Carnaval du mardi gras à la Nouvelle Orléans en 1946 (document muet).

Cortèges de la mi-carême en 1958.

De ses origines lointaines, on sait que ce jour est le point culminant des Carnavals, une période de festivités précédant traditionnellement les l'austérité du Carême (marqué par le jeûne, la pénitence dans les rites chrétiens...). C'est le passage de l'hiver au printemps.

Le carnaval de Binche en 1956, une exubérance de déguisements et de masques loufoques.

La date de cette fête est mobile dans le calendrier. Elle est fixée 47 jours avant Pâques et évolue chaque année, et se déroule la veille du Mercredi des Cendres, premier jour du Carême.

À chacun son mardi gras, en costumes élégants (comme à Venise) ou absurdes (comme à Dunkerque).

Le carnaval de Venise et ses merveilleux costumes.

Le carnaval de Dunkerque en 1986.

Masques et déguisements

Les déguisements revêtus pour l'occasion sont un reliquat d'anciennes traditions italiennes, notamment à Venise où serait né le carnaval.

La confection d'un masque de plâtre et de papier en 1955, reportage de Pierre Tchernia.

Reportage sur les masques préférés en 1964, le général de Gaulle est plébiscité par les adultes et les enfants adoptent le costume du cosmonaute.

Les masques portés à l'époque permettaient de s'adonner à toutes les outrances sans être reconnus.

Désormais, à cette période de l'année, les magasins proposant des costumes sont pris d'assaut.

Visite d'un magasin de déguisements en 1971, l'équipe de télévision en profite pour porter le masque, ce qui donne une interview très insolite…

masques

Dans un magasin de farces et attrapes en 1971

Rédaction Ina le 29/01/2016 à 16:37. Dernière mise à jour le 25/02/2020 à 10:00.
Vie sociale