Chaque année, le 5 juin est la journée mondiale de l'environnement. En 2019, le thème de cette journée est la pollution de l'air. Un danger dont les autorités étaient déjà conscientes en 1960. Des risques sanitaires décrits ici par le toxicologue René Truhaut.

En juillet 1960, le JT de 20h00 de la RTF reçoit plusieurs protagonistes d'un projet gouvernemental chapeauté par le ministère de la Santé Publique sur la pollution atmosphérique. Son objectif est de créer des comités regroupant des industriels, des scientifiques et des décideurs politiques pour travailler sur la question environnementale de la pollution de l'air, la contrôler - si possible - et informer l'opinion publique des dangers de cette pollution pour la santé. Un texte de loi est alors à l'étude pour limiter cette pollution. Parmi les invités, le professeur René Truhaut, toxicologue. Il dresse déjà un constat très inquiétant de la situation :

"L'air est l'aliment le plus fondamental de l'homme [...] C'est dire que toute altération de sa pureté est d'une importance primordiale car elle comporte des risques pour la santé."

"La situation est alarmante. Ce que l'on ne saurait que trop souligner, c'est que l'air est l'aliment le plus fondamental de l'homme. On oublie en effet souvent que chacun d'entre nous en consomme chaque jour plus de 15 kilos. C'est dire que toute altération de sa pureté est d'une importance primordiale car elle comporte des risques pour la santé. Quels sont ces risques ? Il y a d'abord des risques de nocivité aigus provoquant des phénomènes de conjonctivites [...] Ce qu'il y a de plus alarmant, c'est que par absorption répétée de petites doses de certains produits qui sont sans conséquences discernables pendant un certain temps, on a, à la longue parfois, des phénomènes très graves parce qu'ils sont irréversibles. A cet égard, il faut souligner que les polluants les plus dangereux sont les imbrûlés lourds, rejetés par les différentes sources [...] ce sont de véritables suies qui renferment entre autre des hydrocarbures polycycliques, comme par exemple les benzopyrènes qui ont été reconnus cancérigènes chez l'animal. Sont-ils cancérigènes chez l'homme ? On ne peut pas l'affirmer mais en revanche, on peut les suspecter d'être à l'origine, au moins en partie, de l'augmentation de fréquences du cancer du poumon révélée par les statistiques des deux ou trois dernières décades.

Pour aller plus loin

Lien officiel vers la journée mondiale de l'environnement

Éloge du Professeur René Truhaut par Léopold Molle.- Revue d'Histoire de la Pharmacie.  Année 1984/ 262 / pp. 340-348 

Le document vidéo en intégralité. La pollution de l'air : les risques de la pollution atmosphérique. Des comités s'organisent pour alerter sur les dangers de la pollution de l'air sur la santé. JT de 20H00, avec Bernad Chenot (ministre de la Santé Publique), René Truhaut (toxicologue), Jean Couture (président de l'institut français des combustibles et de l'énergie), Philippe Tollu (président de la jeune chambre économique de paris), René Rivière (député de Seine-et-Oise) (9 juillet 1960)

Florence Dartois

Rédaction Ina le 04/06/2019 à 11:41. Dernière mise à jour le 04/06/2019 à 15:35.
Economie et société Environnement et urbanisme