Le journaliste Allain Bougrain-Dubourg a 70 ans ! Fervent défenseur de la cause animale, il est le président de la Ligue pour la protection des oiseaux depuis 1986. En 1970, chez lui, Allain Bougrain-Dubourg parlait de sa passion pour les animaux.

"La première fois que la concierge est venue faire le ménage chez moi, elle a vu un crocodile, tout s'est très bien passé".

                                                                                 Allain Bougrain-Dubourg

Surnommé l'homme aux animaux par sa concierge et ses voisins, Allain Bougrain-Dubourg se trouve très vite une passion pour les animaux. Dès son plus jeune âge, il visite le Muséum d'histoire naturelle de La Rochelle : "Vers 10 ans, j'étais à La Rochelle, dans un cadre très sauvage au terrain d'action énorme". Il commence alors par être taxidermiste puis part baguer les oiseaux dans la nature. A cette époque, il est surtout attiré par les reptiles.

En 1969, il reçoit le prix de la Fondation de la Vocation et parcourt alors la France pendant de nombreuses années pour présenter une exposition itinérante "Le pavillon de la nature", visant à réhabiliter des animaux mal-aimés par le grand public tels que des reptiles ou des rapaces. En 1970, dans un reportage de l'émission "Des animaux et des hommes", il rend hommage à l'écrivain  Jean Rostand qui a contribué à l'obtention de ce prix : "J'ai eu de la chance de rencontrer Jean Rostand, qui m'a aidé. C'est quelque chose de formidable. Etre lauréat ouvre pas mal de portes." 

Il commence ensuite une carrière de journaliste et de chroniqueur à la télévision et à la radio avant de devenir président de la Ligue pour la protection des oiseaux en 1986. Quand le journaliste François de la Grange lui demande d'où lui vient cette passion, Allain Bougrain-Dubourg explique s'être fait psychanalysé suite à son amour pour les reptiles : "Le spécialiste m'a demandé de le convaincre. Alors, je ne sais pas si j'ai réussi mais je sais que j'ai une certaine habitude de la chose puisque c'est ce que je fais perpétuellement." Pas sûr que le psychanalyste ait été convaincu...

Il participe ensuite à diverses actions pour la protection des animaux. En 1977, Brigitte Bardot lance un appel à l'aide afin de stopper le massacre des bébés phoque dont Allain Bougrain-Dubourg réalise le reportage. En 2015, il se fait interpeller violemment par des chasseurs après avoir tenté de libérer des pinsons pris aux pièges de braconniers dans les Landes...

Rédaction Ina le 14/08/2018 à 11:56. Dernière mise à jour le 14/08/2018 à 14:24.
Economie et société