Déficit : Une spécialité française - Vidéo Ina.fr

Déficit : Une spécialité française

Publicité

Déficit : Une spécialité française

data culte

video 27 sept. 2017 503 vues 02min 39s

Novembre 2019 : Emmanuel Macron déclare qu'il souhaiterait revoir la règle du déficit du PIB à 3%. Un débat qu'il trouve "d'un autre siècle". En 2017, à l'occasion de la présentation de la Loi de finances 2018, le Président Macron prenait l’engagement de maîtriser le déficit, beaucoup de ses prédécesseurs avaient fait de même... sans jamais y arriver.
Le Président de Gaulle aussi tirait déjà la sonnette d’alarme contre la dépense excessive.
Le diagnostic est posé : mais le remède pour le maintien ou la baisse du déficit n’arrivent pas. Soit par refus de l’austérité… ou par volonté de stimuler la croissance, en favorisant la dépense publique… Les crises économiques successives du choc pétrolier de 1974 à celle des subprimes en 2000… n’ont fait qu’aggraver la situation budgétaire.
L’accumulation de déficit annuel gonfle la dette publique… de 58,6% en 2000. Cette dette représentait 96% du produit intérieur brut l’année dernière… soit presque autant que la richesse produite par la France durant un an.
Et pourtant, les promesses se sont accumulées : parfois tenues, souvent abandonnées…
La France est pourtant soumise au Pacte de Stabilité, adopté suite au traité de Maastricht en 1992 : il impose à chaque pays européen un maintien du déficit à 3% du PIB…
Depuis 2000, la France n’a respecté qu’à quatre reprises ses engagements vis-à-vis de ses partenaires européens.
Cette année, la mission du Premier ministre Edouard Philippe est donc simple : réaliser ce que beaucoup de ses prédécesseurs ont tenté, sans jamais y parvenir…

Émission

data culte

Production

producteur ou co-producteur

Institut national de l'audiovisuel

Générique

rédacteur

Richard Poirot

AdBlock activé!