Dossier le soir : le cas tapie/invite Bernard Tapie, député des Bouches du Rhône - Vidéo Ina.fr

Dossier le soir : le cas tapie/invite Bernard Tapie, député des Bouches du Rhône

 

Dossier le soir : le cas tapie/invite Bernard Tapie, député des Bouches du Rhône

Le Soir

video 28 juin 1994 5275 vues 14min 26s

L'Assemblée nationale a voté, à une écrasante majorité, en faveur des deux demandes de levée de l'immunité parlementaire de Bernard TAPIE, concernant le PHOCEA. Bernard TAPIE est l'invité du Christine OCKRENT. - C OCKRENT : "Vous sentez vous à l'abri du fait de votre statut de député européen ?". B TAPIE : "D'abord je voudrais vous dire, car j'aime tellement la TV et je regarde souvent le 3 ..". - C OCKRENT, sourire amusé : "C'est trop gentil !". - B TAPIE : "J'incarne le danger de la République, la mort de la démocratie, c'est ce que j'entends régulièrement tous les soirs quand vous invitez des gens qui défilent.. J'ai envie de dire à cette femme (Mme CATALA qui a déclaré que B TAPIE n'avait pas de dignité), je ne sais pas ce qu'elle a fait dans la vie, j'ai le même casier judiciaire qu'elle si le sien est vierge.. Indécent qu'on ose parler de moi comme si j'avais fait la démonstration d'une malhonneté quelconque ! Les procès qui me sont faits sont déclenchés par des institutions qui dépendent du pouvoir y compris les affaires sportives. Ce sui me gêne, c'est que quelque soit le dossier fiscal, il me semble que la justice était à deus jours près". - C OCKRENT : "Etre la victime d'un complot médiatico-politico-judiciaire est très payant pour vous vis à vis de l'opinion"?. - B TAPIE : "Non, je regarde souvent quand vous êtes tous les 3, je ne sais plus comment il s'appelle, et lui, il dit tout le temps tellement de choses dures, cruelles, méchantes sur moi, qu'il y a forcément quelques électeurs qui seraient bien venus avec moi, qui hésitent, car ils se demandent si c'est sérieux de mettre sa voix pour un monsieur qui a fait tant de vilaines choses !". - C OCKRENT : "Affirmez vous ce soir que ces affaires sont fabriquées ?". - B TAPIE l'interrompt en riant : "On me l'a déjà faite celle là..Complètement. Quand vous dirigez une entreprise de 12 000 personnes dans 40 pays avec une cinquantaine de structures différentes, si vous mettez autant de moyens, plus de 150 policiers, 6 juges d'instruction, si vous faites 18 perquisitions dans tous les sièges sociaux de toutes les entreprises de cette nature et que vous n'y trouviez pas un petit abus de bien social quelque part, c'est que vous avez mal fouillé ! La procédure qui me touche le plus, c'est l'histoire d'OM-Valenciennes. - C OCKRENT :" Avez vous à vous plaindre de Messieurs MEHAIGNERIE, SARKOZY, PEYRELEVADE, alors que vous bénéficiez de sursis bien commode par rapport au calendrier politique ? ". - B TAPIE :" Mais, pas du tout. Gros écart entre ce qui existe et ce que vous racontez. Si les choses étaient aussi graves, alors là ! Lors de la dernière demande de levée de l'immunité parlementaire, c'était terrifiant, TESTUT était en faillite, on avait vidé les caisse ! Or, TESTUT vient de battre son CA, on y a mis plusieurs centaines de millions de francs personnels, les témoignages disent que je n'ai commis aucune indélicatesse. IL s'agit de savoir si l'ensemble des conseils qui s'occupent des sociétés ont faits des indélicatesses dans les miennes ". - C OCKRENT :" A votre avis, pourquoi les députés PS se sont ils retirés (du vote de l'immunité) ? ". - B TAPIE :" Je leur en veux pas. Qu'ils cessent d'être complexés par une droite qui veut leur faire croire qu'ils sont immoraux, responsables du chômage, la droite n'a pas cessé de les culpabiliser. Il faut que les socialistes arrêtent de faire le complexe de la morale car c'est ce qui les a fait agir comme cet après midi ". - C OCKRENT :" Serez vous au premier tour des présidentielles , " - B TAPIE :" Je suis un bon soldat. Je suis dans un parti que j'aime bien. Ils m'ont soutenu dans les coups. Je ferai ce qui permets à un président de gauche de gagner. Si ça doit être ROCARD, je me battrai pour çà. Si c'est DELORS ou KOUCHNER, pareil. TAPIE a pas fait le aprcours qui lui permette de devenir Président de la République. Il faut faire ses classes. Moi, je sais faire Marseille, car je sais de quoi je suis capable "

Émission

Le Soir

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

journaliste

Christine Ockrent

participant

Bernard Tapie

AdBlock activé!