Les bombardements aériens - Vidéo Ina.fr

Les bombardements aériens

Publicité

Les bombardements aériens

Journal France Actualités

video 28 avril 1944 3407 vues 04min 30s

Le 22 Avril 1944, à 2 heures du matin, le nord et le sud est de Paris et de sa banlieue brûlaient à la suite du bombardement aérien anglo-américain;pendant 2 jours les bombes à retardement continuent à exploser. Le quartier de Montmartre est dévasté ;la maison des petites soeurs des pauvres est touchée ;les religieuses participent à l'évacuation des décombres;immeuble effondré ;canalisation d'eau crevée dans une rue;La ville de Rouen a également été atteinte par les bombardements. Le Palais de Justice et la cathédrale ont été touchés. A Paris, Monseigneur Suhard, Philippe Henriot et le Général Brécard assistent à une cérémonie religieuse. Les cercueils sont bénis. Philippe Henriot prononce un discours: - "Devant ce spectacle, nous ne pouvons oublier les morts du Pas-de-Calais, de l'Aisne, et de Seine et Oise; les morts dont les tombeaux innombrables sont sans doute destinés à border la voie triomphale par laquelle doivent un jour arriver les libérateurs....Hier soir, le Maréchal et le Président vous ont dit en quelques mots leur indignation et leur douleur...Que cette double voix des chefs qui ont la charge de nos destinées nous rappelle les conditions de notre survivance et derrière eux, une France unie dans sa foi et son espérance invincible, défiera et déjouera les calculs de ceux qui avaient compté pour la perdre sur des divisions et des querelles dont la leçon des morts vient d'enseigner tragiquement aux vivants la mortelle malfaisance...Ainsi, chacun de nous se trouve touché dans ses amitiés ou sa famille. La dispersion et la multiplicité des attaques auxquelles nous soumettent des ennnemis qui ajoutent l'hypocrisie à l'assassinat, et le cynisme à la cruauté, feront bientôt sans doute que chacune de nos familles comptera un ou plusieurs morts à mettre au compte de ceux qui s'obstinent à se prétendre sarcastiquement nos alliés, dans le temps même où ils sont en train de dévaster au hasard notre pays. Vastes logements de nos banlieues, pavillons modestes ou grands magasins de nos villes, trésors d'art ou cités ouvrières, tout leur est bon et le Sacré Coeur de Montmartre devient objectif militaire, au même titre que la cathédrale de Rouen".

Émission

Journal France Actualités

Production

producteur ou co-producteur

France Actualité

Générique

participant

Emmanuel Suhard
Charles Théodore Brécard
Philippe Henriot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!