[La visite en France de Mouammar Kadhafi controversée] - Vidéo Ina.fr

[La visite en France de Mouammar Kadhafi controversée]

Publicité

[La visite en France de Mouammar Kadhafi controversée]

19 20

19 20 Edition nationale

video 08 déc. 2007 1846 vues 02min 09s

Réalisé en partie au sommet euro africain de Lisbonne, ce reportage évoque la polémique suscitée par la visite à partir de lundi à Paris du président libyen Mouammar KADHAFI. Alternance d'images factuelles, d'images d'archives, d'un banc titre de photographie, d'une animation infograhique illustrative, d'un extrait de discours prononcé par Nicolas SARKOZY, président de la république française, d'une interview de Ségolène ROYAL, présidente PS de la région Poitou Charentes, et d'une interview téléphonique de François BAYROU, président du MODEM.[Source : documentation France 3] Au sommet euro africain de Lisbonne, le président français Nicolas Sarkozy a chaleureusement accueilli le président libyen Mouammar Kadhafi. NICOLAS SARKOZY " J'aimerai qu'on m'explique au nom de quoi je n'aurais pas du le recevoir, alors même que tant sont allés en Libye au moment où les infirmières étaient en prison et où le colonel Kadhafi n'avait pris aucun qu'il a pris jusqu'à présent. Pour le reste il a sa personnalité, son tempérament, ce n'est pas moi qui vais les juger. " SEGOLENE ROYAL " La venue de Kadhafi n'est ni justifiée, c'est même une forme de provocation de sa part. Et la France ne doit pas céder à cette provocation. On sait que d'abord il a justifié le recours au terrorisme, on sait que son pays a servi de base arrière à des organisations terroristes. " Mouammar Kadhafi est derrière des dizaines d'attentats, dont celui du DC10 d'UTA. Il fait enfermer durant des années un médecin palestinien et 6 infirmières bulgares et qui ont été torturés avant d'être libérés. FRANCOIS BAYROU " Au fond, l'accord sur les infirmières bulgares ça a consisté en quoi ? Ca a consisté à payer la rançon la plus immense de tous les temps, de surcroit à donner des armes, et en plus à tirer un coup de chapeau au preneur d'otages. " Kadhafi voudrait acheter des avions de combats Rafale, plusieurs avions airbus et une centrale nucléaire civile. Un contrat d'un total de 3 milliards d'euros.

Émission

19 20 Edition nationale

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

journaliste

Carol Cuello

monteur

Pierre Gueny

participant

Ségolène Royal
Nicolas Sarkozy
François Bayrou

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!