Aller au contenu principal
La French connection et le trafic de drogue à Marseille

La French connection et le trafic de drogue à Marseille

Témoin : Le magazine de reportages des rédactions de France 3 Méditerranée - 05.10.1996 - vidéo

Le journaliste Jean Claude VALENTIN, auteur du reportage sur le trafic de drogue à Marseille, est invité en plateau pour présenter son enquête. Si dans les années 1970, Marseille compte de nombreux laboratoires de transformation de la morphine base en héroïne qui innonde le territoire nord-américain, aujourd'hui la ville n'est plus une plaque tournante du trafic de drogue. Le reportage revient sur l'histoire de la filière marseillaise du trafic de drogue, la"French connection" dans les années 1970 jusqu'à son démantèlement, à l'aide d'images d'archives et de l'interview de Marcel MORIN, ancien chef de la brigade des Stups de Marseille. Il dresse ensuite le bilan du trafic de stupéfiants, des méthodes policières et de la consommation de drogue à Marseille depuis la fin de la pègre locale au début des années 1980 jusqu'aux années 1990. Frédéric VEAUX, chef de la division des Stups et proxénétisme de Marseille et Philippe Emmanuel COIFFAIT, directeur Labo Police Scientifique de Marseille apportent des précisions.

Producteur / co-producteur France 3 Marseille
Générique Réalisateur : Sacha Echkenazi Présentateur : Alain Desmaris Journalistes : Jean Claude Valentin, Guy Battini, Bernard Combes, Daniel Leconte Participants : Marcel Morin, Frédéric Veaux
Descripteur(s) toxicomanie, drogue, trafic de drogue, cocaïne, histoire, toxicologie, consommation, famille, mafia, Marseille, pègre, document d'archives

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.