Aller au contenu principal
Présentation du XIVème arrondissement de Paris par Michel Audiard

Présentation du XIVème arrondissement de Paris par Michel Audiard

L'invité du dimanche - 15.02.1970 - 05:41 - vidéo

Michel AUDIARD se promène à travers le XIVème arrondissement de Paris, quartier dans lequel il a toujours vécu et il évoque ses souvenirs d'enfance à travers de nombreuses anecdotes. Il débute son récit à bord d'une voiture où il explique qu'il a mis plus de 25 ans à aller dans le 5ème arrondissement de Paris avouant, non sans humour, que les habitants du 14ème sont méfiants. Arrivé devant le Lion de Belfort, il qualifie ce monument comme le chef d'oeuvre du quartier expliquant qu'il est très laid afin d'éloigner le touriste "Maintenant on l'a peint en marron, c'est encore plus à chier qu'avant". "On dit toujours que les vénitiens sont malins par exemple, c'est pas vrai, c'est des cons parce qu' il ont fait la plus belle ville du monde, ils ont un million et demi de touristes par an, ils sont plus chez eux, ils ne peuvent pas vivre ces gens là, c'est pareil à Rome, c'est pareil à Tolede, c'est pareil partout. Dans le 14ème ont est chez nous, personne nous emmerde". AUDIARD se promène ensuite à pied dans les rues du 14ème. Il s'arrête devant l'église Saint-Pierre de Montrouge "Les touristes se sont rués sur le Sacré Coeur, et là encore on a un coup de pot inimaginable car personne ne vient visiter notre église...et puis pour moi elle est liée à pas mal de souvenirs d'enfance parce qu'elle est voisine de l'école de la rue du Moulin Vert où j'ai passé le certificat d'études avec la mention bien et ça j'y tiens parce que dans mes relations je ne connais que deux gars qui ont eu la mention bien au certif' c'est Maurice BIRAUD et Francis BLANCHE. Michel AUDIARD reprend sont parcours à bord de la voiture et passe devant le Boulevard Edgar QUINET "où il y'a l'un des plus beau marché du monde" puis devant le bar le "Raspail Vert". Il confie ensuite que la rue du cimetière permettait de faire des promenades sentimentales et qu'adolescent, il trainait rue de la Gaîté. Il poursuit sa promenade dans le parc Montsouris où il évoque quelques anecdotes. Finalement, il arrive à l'observatoire du Parc Montsouris "c'est à la fois notre place Saint-Marc, notre chute du Niagara, nos pyramides, c'est la pièce artistique majeure du 14ème arrondissement. Ca été le fruit des amours du Bey de Tunis avec une shampouineuse de l'époque...je crois que maintenant ça sert à mesurer la vitesse du vent, ça ne sert pas à mesurer la connerie c'est surprenant !"

Producteur / co-producteur Office national de radiodiffusion télévision française
Générique Participant : Michel Audiard Réalisateurs : Raymond Portalier, Georges Marc Benamou
Descripteur(s) France, parc

Retrouvez cette vidéo dans...

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.