Aller au contenu principal
PROCES VILLEMIN

PROCES VILLEMIN

F2 Le Journal 20H - 19.11.1993 - 01:51 - vidéo

Cour d'assises de Dijon, suite du procès de Jean Marie VILLEMIN. Il comparait pour le meurtre de son cousin, Bernard LAROCHE, qu'il soupçonnait d'avoir tué son fils, Grégory. Le petit Grégory VILLEMIN, 4 ans, avait été retrouvé assassiné dans la Vologne le 16 octobre 1984.Le président du tribunal est revenu sur l'affaire des cordelettes. Des journalistes avaient accusé des policiers d'avoir déposé chez Christine VILLEMIN de la ficelle identique à celle retrouvée sur le corps de Grégory. Ils avaient été condamnés pour diffamation mais le doute demeure. - PR du commissaire CORRAZI (policier du SRPJ de Nancy qui était en charge de l'enquête) marchant dans la rue et souriant. - Dessins d'audience représentant le président du tribunal / Le commissaire CORRAZI à la barre - Image sombre de Martial DAVID, ami ayant aidé les VILLEMIN à déménager - Dessin d'audience des pièces à conviction dont les cordelettes - PM de Mme Marie-José BILLIET, voisine - DP de Georges JACOB, l'oncle de Jean-Marie VILLEMIN (qui avait des cordelettes semblables et a déclaré que des policiers étaient venus le les lui prendre) - Commentaire in Isabelle STAES

Producteur / co-producteur France 2
Générique Journaliste : Isabelle Staes Participant : Isabelle Staes
Descripteur(s) commissaire de police, Corazzi, Jacques, Côte d'Or, cour d'assises, dessin d'audience, Dijon, enfant, fait divers, France, infanticide, Jacob, Georges, justice, Laroche, Bernard, meurtre, pièce à conviction, police judiciaire, procès, témoin, Villemin, Gregory, Jean Marie
Economie et société

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.