Aller au contenu principal
Mai 2001 : le porte-avions «Charles de Gaulle» est opérationnel

Mai 2001 : le porte-avions «Charles de Gaulle» est opérationnel

Parti de Toulon le 1er février dernier, pour une mission baptisée «Clémenceau 2022», le porte-avions français s'est rapproché de la Méditerranée orientale début mars pour assurer une présence française dans le contexte de la guerre en Ukraine. Retour en 2001, année où il effectuait ses premières manœuvres avec succès.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 16.04.2020 - Mis à jour le 29.03.2022
Le porte avion Charles de Gaulle - 2001 - 01:35 - vidéo
 

Parti initialement de son port d'attache de Toulon le 1er février pour une mission baptisée « Clémenceau 2022 », le porte-avions Charles de Gaulle s'est rapproché de la Roumanie début mars dans le contexte de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Naviguant avec son groupe aéronaval entre l'est de la Sicile et la Méditerranée orientale, le porte-avion, fleuron de la marine national, affirme la liberté d'action en mer et sert de base pour les missions des Rafale et les avions de reconnaissance HawkEye au dessus de la Roumanie. 

Lancé en 1994, armé en 2000, le porte-avions est mis en service l'année suivante. Le 25 mai 2001, au large de la Sardaigne, le ministre de la Défense Alain Richard assistait aux premiers exercices en mer du nouveau porte-avions français.

«Le "Charles-de-Gaulle" se porte bien (...) et il le fait savoir (...) Fini les ennuis de jeunesse qui avaient perturbé pendant plusieurs mois le lancement du fleuron de la flotte française. Désormais, le porte-avion nucléaire est à flot, apte au service pour une tournée en Méditerranée. Et à son bord, le ministre de la défense lui-même. »

Ce sont les plus grandes manœuvres organisées en Méditerranée depuis 10 ans « avec en prime trois Rafales à bord, ses trois premiers ». Le ministre se veut rassurant : « ça a été une longue mise au point. C'est un prototype qui maintenant est en service pour 40 ans. C'est le premier à être construit depuis 40 ans et avec une haute technologie. Les mises au point sont maintenant achevées, le bateau est déclaré opérationnel. Et on voit maintenant l'ensemble de ses potentialités en exercice militaire, le nombre d'avions et surtout le rayon qu'il peut couvrir en puissance de radar et grâce aux Rafales. »

Le commentaire précise cependant que la perle de la flotte française fonctionne encore avec les moteurs du Foch et qu'il ne peut dépasser les 25 noeuds, « à cette vitesse, le décollage des Rafales n'est pas garanti à 100%, tout dépend de la vitesse des vents ».

1999, Jacques Chirac à bord

En 1999, c'est le Président de la République Jacques Chirac qui assistait en rade de Lorient à des manoeuvres d'appontage et de catapultage. Une manière d'apporter son soutien au prototype qui alors rencontrait de nombreux problèmes. A la tribune, il déclarait même réfléchir à la construction d'un deuxième porte-avions : « Je suis conscient de la nécessité de pouvoir disposer de deux porte-avions pour assurer la permanence à la mer ».

En 2020, lors d'une visite à l'usine Framatome du Creusot, Emmanuel Macron a confirmé que le futur porte-avions français, prévu pour remplacer le Charles de Gaulle en 2038, serait bien à propulsion nucléaire. Avec 75.000 tonnes, il sera également bien plus gros que l'actuel fleuron de la marine nationale.

Pour aller plus loin

Journal de 20h de France 2 : première mission du Charles-de-Gaulle (1er juillet 2002)

20 heures le journal : le porte avions Charles-de-Gaulle porte secours à des plaisanciers au large de Toulon. (11 octobre 2002)

Le porte-avions Charles-de-Gaulle bientôt opérationnel. Le porte-avions Charles-de-Gaulle devrait être à nouveau opérationnel le 11 décembre, après plus de deux ans d'indisponibilité pour des opérations programmées de maintenance prolongées par une avarie de son système de propulsion. Il effectue en ce moment un vaste exercice en mer Méditerranée. Images et sonores à bord. (vidéo AFP à bord, 27 novembre 2009)

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.