Aller au contenu principal
Luz : "Dessiner des enfants, ça me fait chier"

Luz : "Dessiner des enfants, ça me fait chier"

Le 1er novembre, le dessinateur de bandes dessinées Luz sort l'album "Indélébiles". Le caricaturiste revient sur ses années Charlie Hebdo. Ce jeune provincial, devenu l'un des piliers du journal satirique, a toujours été fasciné par le monde des adultes.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 29.10.2018 - Mis à jour le 29.10.2018

Luz : "Dessiner des enfants, ça me fait chier"

Le 1er novembre, le dessinateur de bandes dessinées Luz sort l'album "Indélébiles". Le caricaturiste revient sur ses années Charlie Hebdo. Ce jeune provincial, devenu l'un des piliers du journal satirique, a toujours été fasciné par le monde des adultes.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 29.10.2018 - Mis à jour le 29.10.2018
Charlie Hebdo - 1997 - 02:32 - vidéo
 
Charlie Hebdo - 1997 - 02:32 - vidéo

"Les rapports entre les adultes me fascinaient. J'adorais dessiner leur gueule et mettre dans leur bouche toutes leurs contradictions"

                                                                                                                        Luz

Renald Luzier, dit "Luz", a commencé à publier très jeune pour le journal satirique hebdomadaire Charlie Hebdo, à l'âge de 20 ans. Cabu, son mentor, le prendra sous son aile rapidement.

En 1997, le magazine "A vos kiosques" partait à la rencontre des dessinateurs du journal lors du bouclage de la une. Luz, alors fraîchement arrivé, se considérait comme un dessinateur mais aussi un journaliste : "En tant que dessinateur, je travaille à Charlie car c'est le seul journal où les dessinateurs sont aussi des journalistes. [...] On est là pour enquêter mais aussi exprimer une opinion." Rencontre avec Luz, Gébé ou encore Michel Polac...

Luz n'a jamais caché son admiration et son intérêt pour le monde des adultes. Enfant, lors des réunions familiales, il "réalisait déjà des reportages de proximité en dessinant la société de ses parents". En 2010, sur France Inter, dans l'émission "La jeunesse, tu l'aimes ou tu la quittes", il s'exprimait sur le monde des adultes : "Cette société des adultes, ces gens qui parlaient entre eux, qui avaient des discussions que je ne comprenais pas vraiment, me fascinait". C'est ainsi que Luz adorait mettre leurs contradictions en avant. Pour lui, le dessin n'était pas sérieux.

Le jour des attentats à Charlie Hebdo, Luz est arrivé en retard à la conférence de rédaction, ce qui lui a sauvé la vie. Il a continué de collaborer pour le journal satirique jusqu'en 2015.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.