Aller au contenu principal
La prison des Baumettes, 80 ans de vétusté

La prison des Baumettes, 80 ans de vétusté

Les travaux de démolition des Baumettes "historiques" débutent à Marseille avant la reconstruction sur place d'un nouveau centre pénitentiaire de 740 places, annoncé pour 2025. La prison a régulièrement été ciblée pour sa vétusté, comme ici en 2000.
 

Par Florence Dartois - Publié le 22.09.2021
Les Baumettes, 80 ans de vétusté - 2019 - 01:40 - vidéo
 

Les travaux de démolition de la prison historique des Baumettes débutent mercredi 22 septembre à Marseille.  Au printemps 2022, la construction d'un nouveau bâtiment de 740 places, les Baumettes 3, débutera. La démolition devrait s'étaler sur 7 mois, soit 50.000 mètres cubes de gravats à déblayer pour un coût des travaux estimé à 4,5 millions d'euros.  La fin des travaux est annoncée pour 2025.

Ouverte dans les années 1930, la prison a régulièrement été ciblée pour sa vétusté, comme ici en 2000.  Au sein du parc français des centres pénitenciers, les Baumettes figuraient alors parmi les plus vétustes et les plus sales des établissements pénitentiaires. Des dizaines de cellules proposaient encore des conditions d’hygiène d’un autre temps. Une situation dramatique que déplorait le directeur des lieux : "Elles sont comme elles ont été construites à la fin des années 30, sauf quelques coups de peinture."  Soulevant un rideau qui dissimilait un WC sale, il poursuivait impuissant : "C'est ce qu'on peu trouver en équipements des plus rudimentaires, il y a un WC avec robinet d’eau froide au dessus, simplement".

Des détenus désabusés

Même constat désabusé du côté des détenus interrogés : "On n’a qu’un WC et un évier,  partagé, hein. Le cloisonnement pour les cellules qui en bénéficient tant mieux, pour celles qui n'en ont pas, c'est le système D. La ficelle reliée par-ci, par-là avec le murage fait avec une serviette de bain."  Un autre ajoutait dépité : "C’est crade. Les cafards, la poussière (...) la promiscuité Ça craint quoi !"

En 2012, un rapport du contrôleur général des lieux de privation de liberté avait pointé l'insalubrité des lieux. En 2018, il était décidé de détruire les lieux et d'évacuer les derniers prisonniers vers les Baumettes 2. Depuis 2019, les Baumettes "historiques" désaffectées se visitaient comme un bâtiment historique. La guillotine avait même été réinstallée sur place car trois des quatre dernières exécutions capitales en France sont déroulées ici, notamment celle de Christian Ranucci en 1976

 

Pour les créateurs de contenus numériques

mediaclip a sélectionné cette vidéo : Journée de la femme à la prison des Baumettes

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.