Aller au contenu principal
L'interview de Robert Oppenheimer, le «père» de la bombe atomique

L'interview de Robert Oppenheimer, le «père» de la bombe atomique

Les menaces d'attaques nucléaires se multiplient dans la cadre de la guerre en Ukraine, déclenchée en février 2022. En 1962, le physicien américain, spécialiste de physique théorique et directeur du «projet Manhattan» s'exprimait avec gravité sur la bombe atomique dans le cadre de l'émission «Cinq colonnes à la une».

Par la rédaction de l'INA - Publié le 14.02.2022 - Mis à jour le 03.11.2022
Robert Oppenheimer père de la Bombe A - 1962 - 02:09 - vidéo
 

Robert Oppenheimer, né à New York le 22 avril 1904, meurt le 18 février 1967, à l'âge de 62 ans. Nommé en 1943 à la tête du « projet Manhattan », qui concentre les efforts américains de recherche sur la bombe atomique, au centre de Los Alamos, au Nouveau-Mexique, il met au point avec son équipe les trois premières bombes atomiques de l'Histoire, dont celles qui seront lancées sur Hiroshima et Nagasaki en août 1945. 

En 1947, il prend en charge, à la suite d'Albert Einstein, la direction du prestigieux Institute for Advanced Study, à Princeton. En pleine chasse aux sorcières du maccarthysme, il est désavoué en 1953 et perd son habilitation de sécurité. Réhabilité en 1963 par le gouvernement des États-Unis, il termine brillamment sa carrière à l'Institute for Advanced Study. Il meurt d'un cancer, le 18 février 1967.

Prolifération nucléaire

Dans le monde nucléarisé de l'Après-guerre, Robert Oppenheimer va se montrer soucieux d'éviter la prolifération nucléaire, tout en restant toujours loyal aux intérêts de son pays. 

Le 4 mai 1962, Robert Oppenheimer s'exprimait en français pour l'émission « Cinq colonnes à la une » sur les risques que faisait courir la prolifération nucléaire, se disant peu optimiste mais « gardant un espoir » qu'en « entendant la gravité des dangers », se créée un « sens de communauté humaine ».

Quelques années plus tôt, au Figaro, il se montrait inquiet : «En temps de paix, on fait plus attention, les explosions sont peu nombreuses, les bombes plus petites, les lieux d'expériences minutieusement choisis... Tandis qu'en temps de guerre ! Il n'y a jamais rien de sûr dans l'avenir. Cela posé, il est hautement probable qu'une guerre - si courte soit-elle - menée avec quelques bonnes dizaines de bombes H ramènerait l'homme à la Préhistoire et la terre à la désolation d'après le déluge...»

Pour les créateurs de contenus

Vous souhaitez utiliser ou reprendre la vidéo de Robert Oppenheimer s'exprimant sur la bombe atomique ?

Elle est disponible à l'achat sur mediaclip, l'offre de l'INA destinée aux professionnels du numérique et de la création

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.