Aller au contenu principal
France - Bulgarie de 1993 : il a fallu 10 secondes pour marquer le but cauchemar

France - Bulgarie de 1993 : il a fallu 10 secondes pour marquer le but cauchemar

L'équipe de France de football reçoit mardi 8 juin la Bulgarie en match amical. Une rencontre qui rappelle le souvenir traumatisant d'une précédente confrontation.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.06.2021 - Mis à jour le 08.06.2021

France - Bulgarie de 1993 : il a fallu 10 secondes pour marquer le but cauchemar

L'équipe de France de football reçoit mardi 8 juin la Bulgarie en match amical. Une rencontre qui rappelle le souvenir traumatisant d'une précédente confrontation.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.06.2021 - Mis à jour le 08.06.2021
France/Bulgarie 93 : Un drame national - 2017 - 02:50 - vidéo
 
France/Bulgarie 93 : Un drame national - 2017 - 02:50 - vidéo

L'équipe de France de football affronte mardi 8 juin la Bulgarie devant 5000 spectateurs à Saint-Denis, avec l'espoir de maintenir sa confiance et éviter toute blessure, une semaine avant le début de l'Euro. Ce match amical - la Bulgarie ne participe pas à la compétition européenne - rappelle toutefois celui autrement plus important du 17 novembre 1993.

Ce jour-là, à la toute dernière seconde de la seconde mi-temps, l'attaquant bulgare Emil Kostadinov marque le but de sa vie et prive les Français de participer au Mondial de 1994 aux États-Unis. Un seul point manquait aux Bleus et "il a fallu 10 secondes pour marquer ce but cauchemar". Cette défaite sera vécue comme un drame national dont le souvenir est toujours (un peu) présent.

"David Ginola a commis un crime contre l'équipe"

Dans notre montage en tête de cet article et signé Paul Basse et Richard Poirot, on revoit ce but et la stupeur qui avait frappé le parc de princes. "La France ne verra jamais l'Amérique", dit-on, alors que le pays avait l'une des meilleures équipes du monde. On revoit surtout la charge du sélectionneur de l'époque Gérard Houllier contre David Ginola, le joueur français qui a perdu le ballon juste avant le but fatidique. "David Ginola a commis un crime contre l'équipe", dira le sélectionneur dans une déclaration fracassante.

Pour la petite histoire, les Bulgares, englués aujourd'hui au 71e rang au classement Fifa, n'ont jamais dépassé les poules d'une phase finale de grande compétition depuis leur demi-finale à ce Mondial de 1994. Lundi 7 juin, leur sélectionneur Yasen Petrov a d'ailleurs évoqué ce fameux match de 1993 : "la France est repartie vers le sommet à partir de ce match, pourquoi penser que nous ne pouvons pas faire la même chose ? Pour nous, (depuis 1994), ça été un chemin de croix, mais peut-être que nous irons vers le haut à partir de ce match (ce mardi soir)", a-t-il conclu. Bon ou mauvais présage ?

Pour aller plus loin : 

"C'est injuste" : une autre déclaration de Gérard Houllier après cette défaite de 1993.

Cette équipe de France qui gêne l'extrême-droite.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.