Aller au contenu principal
4 août 2020 : une explosion dans le port de Beyrouth dévaste la moitié de la ville

4 août 2020 : une explosion dans le port de Beyrouth dévaste la moitié de la ville

Il y a deux ans, le port de Beyrouth au Liban était soufflé par une énorme explosion. Les images diffusées le soir même témoignait de la violence de la déflagration.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 04.08.2022
 

Le 4 août 2020, une explosion soufflait le port de Beyrouth, au Liban, faisant 218 morts, plus de 6 500 blessés, et détruisant des milliers de bâtiments dans la ville. 300.000 résidents s'étaient ainsi retrouvés à la rue, sans abris, dans le plus grand dénuement.

Le soir de l'explosion le journal de France 2 revenait en images sur la catastrophe. La Croix Rouge Libanaise parlait déjà de centaines de blessés sous les décombres des immeubles ou sous les voitures retournées. Le sol était jonché de débris de vitres qui avaient volé en éclat. ViKtor Frédéric commentait les dernières images. Les témoins interrogés décrivaient l'explosion et le chaos qui s'en était suivi, appelant à une aide rapide. Car le souffle avait tout emporté. Une française vivant à 5 km du port témoignait elle aussi, toutes ses vitres avaient explosé : « J'ai cru que j'allais mourir... que l'immeuble allait s'écrouler ».

Un chaos indescriptible

Julian Bugier interrogeait ensuite Chloé Domat, correspondante de France 24 à Beyrouth, en duplex depuis la capitale libanaise. Elle relatait ce qu'elle savait de l'explosion du port et ce qu’elle avait vu et entendu personnellement. D’abord un énorme vacarme : « comme un champignon nucléaire... un bruit énorme qui a fait exploser les portes, les fenêtres. Puis des colonnes de fumées, oranges, rouges, puis le chaos.» .

Les images en provenance de Beyrouth montraient une ville dévastée. Le sujet ci-dessous revient la déflagration filmée à 18h10 par des témoins. On savait déjà que l'explosion avait eu lieu dans le port, là où étaient stockées des matières hautement explosives. Le reportage décrit l'onde de choc, puis plus tard les nombreux blessés et bâtiments éventrés.

Explosions sur le port de Beyrouth
2020 - 02:01 - vidéo

Le 7 août, le JT de F2 soulignait la solidarité qui s’organisait pour aider les victimes alors que la pénurie menaçait les hôpitaux. Place des martyrs, des distributions de vivres étaient organisées par des associations. Une femme acceptait de faire visiter son appartement dévasté. A l'hôpital, Sami Rizk, président de l’hôpital Lau-rizk, alertait sur la faiblesse des stocks de médicaments et le manque de tout.

Beyrouth Solidarité au coeur du chaos
2020 - 05:29 - vidéo

Le 6 août, les journalistes de F2 s'intéressaient au sort des 300.000 personnes toujours sans abri. Certains avaient tout de même pu retourner dans leur appartement détruit en partie et la solidarité s'organisait. Dans un quartier populaire, les habitants erraient parmi les décombres pour chercher ce qui était récupérable, notamment un père de famille accusant la classe politique et une professeure de français dans son logement dévasté.

Pour les créateurs de contenus

Pour toutes vos couvertures éditoriales à propos de Beyrouth, retrouvez une sélection d'archives sur mediaclip, notre offre réservée aux professionnels des médias et de la création.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.