Aller au contenu principal
Dalida chante « Il venait d'avoir 18 ans »

Dalida chante « Il venait d'avoir 18 ans »

Dalida est décédée le 3 mai 1987. 35 ans après sa mort, la chanteuse italienne naturalisée française fascine toujours le public. Hommage en musique avec l'une de ses plus belles chansons, inspirées d'une histoire vraie.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 03.05.2022
Dalida "Il venait d'avoir dix-huit ans" - 1974 - 03:08 - vidéo
 

Le 3 mai 1987, la France apprenait stupéfaite la disparition de l'une de ses plus grandes idoles de la chanson. Dalida, 54 ans, venait de mettre fin à ses jours.Depuis ses débuts, dans les années 1950, l'artiste avait réussi à conquérir durablement le coeur du public . Elle était parvenue à évoluer en même temps que les goûts musicaux de ses admirateurs, n'hésitant pas à se réinventer en passant de la variété classique, teintée des sonorités de ses origines italo-égyptiennes, à des versions plus reggae ou à surfer sur la vague disco avec succès. Plus tard dans sa carrière, Dalida avait souhaité exprimer une part d'elle, plus mélancolique et profonde, en devenant une interprète sensible d'auteurs talentueux tels Léo Ferré, avec sa reprise de Avec le temps, ou celle de Quand on a que l'amour de Jacques Brel, ou encore le poignant Je suis malade de Serge Lama.

Dans cette même veine mélancolique, la chanson à écouter en tête d'article est signée Pascal Sevran, l'un de ses proches, et qui deviendrait plus tard le producteur de l'émission « La chance aux chansons ». Il venait d'avoir 18 ans est inspirée d'une histoire réellement vécue par l'artiste, une rencontre amoureuse malheureuse racontée ici avec beaucoup de délicatesse.

Une histoire vraie

« Il venait d'avoir dix-huit ans

Il était beau comme un enfant

Fort comme homme... »

La chanson raconte une brève liaison amoureuse entre un jeune homme de 18 ans et une femme du double de son âge, décrite à travers le regard de la femme. Une situation vécue par la chanteuse en 1967, une année difficile pour elle. En janvier de cette année-là, Dalida avait en effet perdu son amour Luigi Tenco, qui s'était donné la mort après un échec au concours musical au Festival de San Remo. L'été suivant, elle allait s'éprendre d’un étudiant italien, Lucio, alors âgé de 18 ans. A la suite de cette brève idylle, Dalida allait tomber enceinte et décider d'avorter clandestinement, devenant stérile à la suite de l’intervention. Un événement dramatique qui bouleverserait sa vie à jamais.

Ce drame raconté sous la plume de Pascal Sevran allait devenir l'un de ses plus grands succès de l'année 1974. La chanson allait se classer numéro 1 dans 9 pays, avant de remporter le prix de l'Académie du Disque français en 1975.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.