Aller au contenu principal
Mouvement perpétuel : Olivier Py

Mouvement perpétuel : Olivier Py

Mardis du théâtre - 08.10.1996 - 01:29:06 - audio

Bob. AExtr. de "La Servante" (0'48)A 1'52 Entretien entre Gérard Henri DURAND, Véronique HOTTE et Olivier PY : explication sur le titre et le nom de l'objet "La Servante" lampe restant allumé sur le plateau après la représentation, comparaison avec la lampe éclairant en continuité le tabernacle. L'affection d'O. PY pour les régisseurs.A 4'42 Autre extr. de "La Servante" (2'3)A 6'46 Reprise de l'entretien avec O. PY comparaison de "la servante" avec la lampe veillant les morts.La présence de Dieu dans le vide, le silence et l'écoute. O. PY s'interroge sur le destin de l'humain qui commence par la souffrance de la naissance. Il accepte la thématique de la rédemption, il pense écrire pour sauver son âme. Comparaison entre le théâtre d'O. PY et le nô. Ses origines provençales, souvenir de la crèche. La lampe éclaire et aveugle aussi.A 21'12 Autre Extr. (2'06) A 23'19 Reprise de l'entretien : le pessimisme d'O. PY sur le monde, le fait que sa génération n'a de place nulle part. Il associe la montée de l'intérêt pour le masochisme à la honte occidentale.A 28'11 Autre Extr. A 29'05 O. PY deteste les mères, elles empêchent d'accéder à l'image paternelle, le personnage du fou dans ses pièces, O. PY à la recherche du père, il aurait aimé Jean GENET ou Roger BLIN, il ne veut surtout pas être un "cultureux". A 34'27 Extr de "L'Architecte et la forêt" (2'05)Analyse de la pièce "L'Architecte et la forêt" pièce dont l'intrigue est plus complexe que "La Servante" O. PY n'apprécie pas la période d'écriture, à l'humour il préfère la drôlerieA 40'20 Autre extr. : La truie (2'23)A 42'56 G.H. DURAND et O. PY : comment il utilise le personnage de Matamore, dans sa mise en scène il associe le bruit à la présence du bois en tant que matériau, O. PY ne cache pas s'identifier à tous ses personnnages, il a le sentiment que le mépris pour les acteurs de théâtre existe toujours ; sa compagnie, commentaire sur le nom pris dans un poème de Max JACOB. Durée Bob. A 52'33 Bob. B A 1'03 O. PY voit les gens de sa compagnie comme des "frères de frisson" ;c'est Etienne LEFOULON qui joue l'ange, A 5'41 Extr. (1'50)A 7'31 O. PY : comment il a voulu son ange A 8'22 Samuel CHURIN : comment il a abordé le personnage d'Etienne ; O. PY précise que le père est joué par Bruno SERMONNE ; Samuel CHURIN : l'attitude d'O. PY en tant que directeur d'acteurs. O. PY constate que l'évolution du personnage d'Etienne l'a surpris, il est devenu l'un des personnages préférés du public. Les références au Moyen Age, association parfois de la culture et de la barbarieA 21'24 Extr. de "L'Architecte et la Forêt" (2'16G.H. DURAND questionne O. PY sur sa place dans l'institution : O. PY ne veut pas se mettre à l'écart du public, , il aime ce lieu : la Manufacture des Oeillets ; l'institution théatrale est une utopie , la vie des auteurs contemporains est de plus en plus difficile, les outils fincanciers sont aux mains d'aparatchicks pourtant le nombre des compagnies est en augmentation ; le déséquilibre entre les subventions pour le théâtre des Amandiers de Nanterre et ce qui est attribué aux compagnies d'Ile de France.E. LEFOULON dit son bonheur à jouer ce texte ; O. PY insiste aussi sur les échanges avec le public. Tous les extraits des deux pièces sont enregistrés avec public. Durée Bobine 36'37

Producteur / co-producteur Radio France
Générique Réalisateur : William Duncan Producteur : Gérard Henri Durand Présentateur : Gérard Henri Durand Participants : Olivier Py, Samuel Churin

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.