Aller au contenu principal
7 octobre 2001 : "les Etats-Unis ont lancé une attaque sur l'Afghanistan"

7 octobre 2001 : "les Etats-Unis ont lancé une attaque sur l'Afghanistan"

Le président des Etats-Unis Joe Biden a annoncé mercredi 14 avril, dans un discours sur l'Afghanistan, que "l'heure est venue de mettre fin à cette guerre sans fin".


Par la rédaction de l'INA - Publié le 15.04.2021 - Mis à jour le 15.04.2021
Bombardement de Kaboul - 2001 - 02:29 - vidéo
 

Joe Biden a annoncé mercredi 14 avril le départ de tous les soldats américains d'Afghanistan d'ici le 11 septembre, date du 20e anniversaire des attentats de 2001 aux Etats-Unis, qui avaient provoqué l'intervention militaire américaine. "L'heure est venue de mettre fin à cette guerre sans fin", a-t-il encore dit. "Les Etats-Unis vont entamer leur retrait définitif le 1er mai", mais "ne partiront pas de manière précipitée", a poursuivi le 46e président des Etats-Unis. "Les troupes américaines ainsi que les forces déployées par nos alliés de l'Otan" auront "quitté l'Afghanistan avant le 20e anniversaire de ces attentats odieux du 11-Septembre", a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis, avec leurs alliés britanniques, sont intervenus en Afghanistan dès octobre 2001 dans la foulée des attentats contre New York et le Pentagone. Ils ont chassé du pouvoir à Kaboul les talibans, accusés d'avoir accueilli Oussama ben Laden et son organisation terroriste Al-Qaïda responsable des attentats.

La première attaque a été donnée le 7 octobre 2001, c'était un dimanche, il était 18h44 à Paris et Béatrice Schönberg au JT de France 2 annonçait que "les Etats-Unis [avaient] lancé une attaque contre l'Afghanistan". CNN titrait qu'il s'agissait du début de la guerre contre le terrorisme. Plusieurs explosions venaient d'être entendues à Kaboul, la capitale afghane. Sur les images, "on voit nettement un missile percer la nuit kabouli (...) sans doute un missile Tomahawk partis des porte-avions et sous-marins britanniques stationnés dans l'Océan indien". La cible était, notamment, le mollah Omar, chef des talibans, lequel vivait à Kandahar où Oussama ben Laden aurait également séjourné. Une longue nuit pouvait commencer avec également les interventions du président américain George W. Bush et celle de son homologue français, Jacques Chirac.

La présence militaire américaine en Afghanistan a varié au fil des ans, atteignant jusqu'à 100.000 hommes en 2010. Ils étaient encore 13.000 il y a un an. Aujourd'hui, de nombreux spécialistes craignent qu'avec le départ des Américains - de l'ordre de 2500 soldats - ne se profile un retour au pouvoir à Kaboul des talibans.

Pour aller plus loin : 

L'allocution de Jacques Chirac le 7 octobre 2001 au soir. Le Président annonçant la solidarité et la participation de la France aux côtés des Etats Unis et de ses alliés.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.