Aller au contenu principal
30 mai 1969, la mythique pièce "Hair" débarque à Paris

30 mai 1969, la mythique pièce "Hair" débarque à Paris

Le 30 mai 1969, la comédie musicale « Hair » débarque à Paris, sur la scène du théâtre de la porte Saint Martin, avec un certain Julien Clerc dans le rôle principal. Après le succès de la pièce américaine originale, l'adaptation française tient ses promesses et restera dans les mémoires... 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 10.06.2009 - Mis à jour le 27.05.2019

30 mai 1969, la mythique pièce "Hair" débarque à Paris

Le 30 mai 1969, la comédie musicale « Hair » débarque à Paris, sur la scène du théâtre de la porte Saint Martin, avec un certain Julien Clerc dans le rôle principal. Après le succès de la pièce américaine originale, l'adaptation française tient ses promesses et restera dans les mémoires... 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 10.06.2009 - Mis à jour le 27.05.2019
Avant-première : Hair - 1969 - 14:33 - vidéo
 
Avant-première : Hair - 1969 - 14:33 - vidéo

« Faites l'amour, pas la guerre »

Le 30 mai 1969, sur la scène du Théâtre de la Porte Saint-Martin, un surprenant spectacle fait l'affiche : un esprit contestataire, de jeunes gens dénudés, des hymnes à l'amour. La comédie musicale Hair suscite l'indignation de certains et l'enthousiasme du plus grand nombre. Tout commence en octobre 1967, aux Etats-Unis. Hair se joue pour le première fois à New York, sur la scène mythique de Broadway. Ecrit conjointement par les Américains James Rado et Gerome Ragni, mis en musique par le Canadien Galt McDermot, le spectacle s'inscrit dans l'apogée du mouvement hippie. Programmé durant quatre années, sans interruption, il devient l'emblème d'une période de révolte.

Morale sauve et apologie des drogues

L'histoire ? Celle de Claude Bukowski, un jeune fermier de l'Oklahoma forcé de quitter son ranch pour combattre au Vietnam. Avant de se présenter aux services de l'armée, le futur soldat décide de visiter New York. Il y fait la rencontre d'un groupe de hippies et tombe amoureux de l'une des leurs. Cette initiation aux substances hallucinogènes et à la vie en communauté va bouleverser sa manière de voir le monde. Pourtant, Claude refuse de déserter et décide d'embarquer pour le Vietnam. La morale est sauve, mais l'histoire fait tout de même l'apologie du ménage à trois, de la libération sexuelle et de l'antipatriotisme.

Hair, version française, avec un certain... Julien Clerc

C'est pourquoi la France, encore fébrile des événements de mai 68, s'intéresse vite à ces effusions artistiques en provenance d'Outre-Atlantique. Bertrand Castelli est chargé de la production de Hair version française, Jacques Lanzmann de l'adaptation. Un jeune chanteur, Julien Clerc, y tient le rôle principal (il sera ensuite remplacé par Gérard Lenorman). Le show se produit pour la première fois à Paris en 1969 : séduits ou choqués, les spectateurs ne savent comment réagir devant les scènes dénudées. 

En décembre 1969 et janvier 1970, l'Armée du Salut entre même dans la salle accompagnée de la police et tente de faire suspendre le spectacle. En vain. Hair connaît un succès retentissant.

Toujours dans l'air du temps ?

Dix ans plus tard, en 1979, le réalisateur tchèque Milos Forman (AmadeusVol au-dessus d'un nid de coucou) adapte Hair au cinéma, avec John Savage dans le rôle principal. Le film deviendra culte. En 2009, Hair est remonté sur les planches françaises. C'est une toute nouvelle version : la guerre d'Irak remplace celle du Vietnam, la mode piercing et tatouages a effacé la communauté hippie...


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.