Aller au contenu principal
2009, dans les coulisses des soirées blanches de Christophe Leroy

2009, dans les coulisses des soirées blanches de Christophe Leroy

Le grand chef vient d'être placé en garde à vue dans l'affaire des dîners de luxe clandestins. Le luxe, un monde que connait bien le cuisinier qui organise chaque année des dîners "blancs" pour VIP à Saint-Tropez.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 09.04.2021 - Mis à jour le 09.04.2021

2009, dans les coulisses des soirées blanches de Christophe Leroy

Le grand chef vient d'être placé en garde à vue dans l'affaire des dîners de luxe clandestins. Le luxe, un monde que connait bien le cuisinier qui organise chaque année des dîners "blancs" pour VIP à Saint-Tropez.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 09.04.2021 - Mis à jour le 09.04.2021
 

Christophe Leroy et le collectionneur Pierre-Jean Chalençon étaient convoqués ce vendredi 9 avril matin au siège de la police judiciaire parisienne. Cette convocation intervenait dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet de Paris pour "mise en danger de la vie d'autrui et travail dissimulé." Le cuisinier est suspecté d'avoir organisé ces dîners très sélects et très coûteux. Les deux hommes vont désormais devoir s'expliquer devant la justice.

Le grand chef est un habitué des repas "people", il a notamment repris les soirées blanches créées par Eddy Barclay dans le petit village du Var, devenu le point de ralliement de la Jet set mondiale. Le 22 juillet 2009, dans le cadre de sa série "Un été  sur la Côte", France 3 Nice dévoilait les coulisses de ce rendez-vous annuel orchestré par Christophe Leroy. Son concept alors : des célébrités se rencontrent pour une garden-party, mais avec ses principes de restauration avec les produits du terroir.

 "Vous savez, une grande fête, c'est comme une recette, il faut pleins d'ingrédients et que ce soit bien dosé"

A l'époque, le restaurateur est installé depuis 17 ans dans la cité méditerranéenne. Il a déjà ouvert quatre restaurants dans la région et au Maroc. "Un ancien Normand, plus Tropézien que les Tropéziens…  Un chef élevé au beurre avant d'être conquis par l'huile d'olive, les nuits chaudes et la pétanque". C'est le chouchou de la Jet Set. Ce qu'il aime c'est "l'esprit village", son souhait comme il le confie ici c'est "perpétrer cette tradition cultivée avant lui par Eddy Barclay". Pari visiblement gagné. Ce soir-là, entre enjeu commercial et respect de la tradition, le chef joue gros : "500 convives sont attendus dans les jardins de Ramatuelle. Tous sont invités par le chef qui a repris à son compte la soirée blanche, fête initiée par Eddy Barclay et devenue aujourd'hui une légende."

L'expert des fourneaux n'a pas eu de mal à s'intégrer :  "Vous savez, une grande fête, c'est comme une recette, il faut pleins d'ingrédients et que ce soit bien dosé. Il faut de l'extravagance, des autochtones. Il faut des gens qui font l'opinion et à la fois des gens qui rencontrent d'autres gens. C'est ce mélange des genres et des gens qui fait qu'il se passe quelque chose au cours d'un dîner, d'un déjeuner d'une rencontre".

A la nuit tombée, les invités arrivent. Tous jouent le jeu de la tenue blanche : animateurs télé, chanteuses en vogue, people étrangers… "Il faut poser avec le faucon (un vrai) qui, signe des temps, incarne le sponsor de la soirée", ajoute le commentaire.

"Bon, c'est vrai c'est la crise, c'est machin, c'est truc… mais c'est bien de faire ces fêtes..." 

Star d'aujourd'hui ou d'hier, ici "tous se reconnaissent", le journaliste Christophe Hondelatte converse avec le chanteur engagé Francis Lalanne, tandis que Jean-Luc Lahaye confirme avec une pointe d'ironie :"Non, ça n'a pas changé, même si tout le monde a un peu vieilli..."

Au milieu des objectifs et des caméras, on chante, on trinque, on dîne… un rituel estival très prisé, comme le confirme l'humoriste Chantal Ladesou convaincue de l'intérêt d'une telle soirée qui pourrait paraître indécente aux yeux de certains : "C'est bien de suivre la tradition de ces fêtes. Bon, c'est vrai c'est la crise, c'est machin, c'est truc… mais c'est bien de faire ces fêtes car ça réuni les gens, voilà !"

Christophe Leroy, lui, explique qu'il n'a pas la prétention de remplacer Eddy Barclay qui faisait partie de cette Jet Set. Pour sa part, il entend poursuivre la tradition, "autour  de mon métier, de l'art de vivre. Lui recevait ses copains, moi je suis plutôt là dans l'esprit de montrer ce que je sais faire et de ce que j'aime faire".

Ravie d'être là, Caroline Barclay, la veuve du producteur de musique confie que "l'esprit de Saint Tropez, ça ne sera jamais fini ! Les gens du monde entier continuent à venir et au contraire, un public de plus en plus sélect".

"Cette belle soirée d'été a au passage permis au vendeur de fête d'enregistrer quelques commandes : rêve, légèreté et affaires, c'est sans doute ça le cocktail tropézien !", concluait la journaliste pointant le côté commercial que le grand chef refusait alors d'assumer.

Pour aller plus loin : 

19/20  JT soir Côte d'Azur : portrait chef cuisinier Christophe Leroy. A la veille la fameuse soirée blanche chère à Eddie Barclay à Saint-Tropez, portrait du cuisinier Christophe Leroy qui a repris le flambeau. Ce chef en pleine ascension  multiplie les collaborations entre Saint-Tropez, Gassin, Mougins, Avoriaz ou encore Marrakech. (6 juillet 2006)

19/20  JT soir Côte d'Azur : Portrait Christophe Leroy, 2e partie. Le cuisinier se défend d'être devenu à un homme d'affaire. "Un cuisinier qui aime aussi la fête et les artistes". "Ce qui me plait dans le show-biz, c'est que ces gens sont très vrais, très sympas qui racontent vraiment une histoire…" (8 juillet 2006) 

 

Florence Dartois


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.