Aller au contenu principal
2004, naissance d'un marronnier : la revente des cadeaux

2004, naissance d'un marronnier : la revente des cadeaux

C'était en janvier, il y a presque 14 ans, ce reportage était diffusé sur une télévision publique : des personnes osaient revendre sur Internet des cadeaux reçus à Noël. Une première. Depuis, à chaque fin d'année, juste après les fêtes, ce sujet revient dans tous les médias. 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 26.12.2017 - Mis à jour le 23.12.2019

2004, naissance d'un marronnier : la revente des cadeaux

C'était en janvier, il y a presque 14 ans, ce reportage était diffusé sur une télévision publique : des personnes osaient revendre sur Internet des cadeaux reçus à Noël. Une première. Depuis, à chaque fin d'année, juste après les fêtes, ce sujet revient dans tous les médias. 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 26.12.2017 - Mis à jour le 23.12.2019
Revente de cadeaux sur Internet - 2004 - 01:39 - vidéo
 
Revente de cadeaux sur Internet - 2004 - 01:39 - vidéo

Sur le même sujet

En 2004, c'était un phénomène nouveau : la revente des cadeaux de Noël sur Internet. Une pratique venue des Etats-Unis et qui se développait en France.

"Ça correspond à une tendance assez significative que l'on repère en France et aussi en Europe", notait alors un responsable français d'Amazon, interrogé par France 2. Aujourd'hui, le sujet est un marronnier, c'est-à-dire un sujet traité tous les ans à la même période. Pas un lendemain de Noël sans un article de presse, un reportage radio ou télévisé sur ces reventes.

Pourtant, avant Internet, il y avait plus simple : ramener ses cadeaux au magasin. Une pratique qui se perd mais qui dans les années 80, battait son plein, comme le rappelle ce reportage savoureux datant de 1988:

Aujourd'hui, c'est une tradition. A peine déballés, certains cadeaux sont aussitôt remis en vente sur Internet. Selon une étude PriceMinister/OpinionWay de 2016, 46% des Français avaient déjà revendu un cadeau de Noël ou envisageaient de le faire. En 2017, entre le soir du 24 décembre et le 25 à midi, le site eBay France avait ainsi recensé 100.000 nouvelles annonces, tout comme en 2016. Sur la même période, PriceMinister anticipait 500.000 annonces, un chiffre "assez semblable", selon son président Olivier Mathiot.


Sur le même sujet

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.