Aller au contenu principal
Fabrice Luchini en 1999 : «À part quand je travaille, je suis plutôt flippé»

Fabrice Luchini en 1999 : «À part quand je travaille, je suis plutôt flippé»

L'acteur est de retour sur les planches. Révélé en 1978 avec «Perceval le Gallois» d'Eric Rohmer, sa carrière explose véritablement au cours des années 1990. Sa verve inégalable fait aussi depuis cette époque le bonheur des plateaux télé. Exemple, entre propos drôles et osés, avec ce passage remarqué dans «Tout le monde en parle».

Par Cyrille Beyer - Publié le 28.10.2021 - Mis à jour le 02.11.2022

L’inénarrable Fabrice Luchini a fêté mardi 1er novembre ses 71 ans. Aussi célèbre pour ses nombreux rôles au cinéma que pour ses lectures publiques de textes de ses auteurs préférés - Céline, Rimbaud, La Fontaine, Baudelaire, Nietzsche - Luchini a depuis longtemps ajouté une autre corde à son arc : celle d’amuseur des plateaux télé.

Sur celui du très respectable Bouillon de culture, comme sur celui du consensuel journal télévisé ou de la plus transgressive Tout le monde en parle, l’acteur s’en donne (presque toujours) à cœur joie, pour le plus grand plaisir des téléspectateurs (et des chaînes) : récitations d’auteurs, inspirations, pas de côté, jeu de la séduction.

Exemple avec ce très drôle extrait de son passage remarqué sur le plateau de Thierry Ardisson, le 20 novembre 1999. Sous le charme de la coprésentatrice Linda Hardy, miss France 1992, et face à Laurent Baffie et Alain Chabat, Fabrice Luchini se lâche, encore plus que d’habitude, et transforme en véritable show la rubrique très personnelle des questions « Up and Down ».

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.