Aller au contenu principal
1996 : Les mystères d'Arsène Lupin à Étretat

1996 : Les mystères d'Arsène Lupin à Étretat

Stupeur à Étretat ! Depuis le 11 septembre, la lettre « D » tracée par Maurice Leblanc, père d'Arsène Lupin, a mystérieusement disparu. D'après les lupinologues, cette inscription mènerait au fabuleux trésor des rois de France. En 1993, France 3 était à Étretat, à la découverte de tout l'univers ésotérique imaginé par Maurice Leblanc.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 29.09.2021
Etretat - 1996 - 05:01 - vidéo
 

Stupeur à Étretat ! Depuis le 11 septembre, la lettre « D » tracée par Maurice Leblanc, père d'Arsène Lupin, a mystérieusement disparu. Acte d'un fan de la série "Lupin, dans l'ombre d'Arsène", avec Omar Sy ? D'après les lupinologues, ces spécialistes des aventures du gentleman cambrioleur, cette inscription ésotérique mènerait au fabuleux trésor des rois de France. Une référence tirée de l'un des romans de Maurice Leblanc, L'Aiguille creuse.

Ce roman, publié en 1909, met en scène la rivalité entre Lupin et le jeune Isidore Beautrelet au sujet du trésor de l'aiguille, un secret que se transmettaient les rois de France et qui concernerait l'incroyable fortune amassée depuis des siècles par les rois de France. Pour Arsène Lupin, c'est à  Étretat qu'il fallait chercher la localisation de la fameuse aiguille, et plus précisément, à l'intérieur de ce rocher iconique qui se dresse dans la mer, face aux falaises. 

Le 1er janvier 1996, l'émission Bol d'air, sur France 3, avait rendez-vous sur la côté normande avec Marc Georges, lupinologue, pour en savoir plus sur cet étonnant mystère des falaises d'Étretat.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.