Aller au contenu principal
1993 :  Aline Pailler lit un texte de Pier Paolo Pasolini contre la bourgeoisie

1993 :  Aline Pailler lit un texte de Pier Paolo Pasolini contre la bourgeoisie

Le poète, écrivain et cinéaste italien Pier Paolo Pasolini naissait il y a cent ans, le 5 mars 1922. Artiste rebelle et iconoclaste, il ne cessa de se battre pour les idéaux marxistes et contre les valeurs de la bourgeoisie.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 29.10.2020 - Mis à jour le 01.03.2022

Pier Paolo Pasolini est un intellectuel italien, très engagé à gauche. Observateur de la société italienne après la Seconde guerre mondiale, celle du « miracolo italiano », Pasolini va écrire essais, pièces de théâtre, poèmes, et réaliser de nombreux  films et courts métrages, devenus pour la plupart des classiques du cinéma italien.

Dans ce texte, écrit en 1966 et lu en 1993 par la journaliste Aline Pailler sur le plateau du Cercle de Minuit, Pasolini exprime toute la rage et le désespoir que lui inspirent le système de production capitaliste et les valeurs bourgeoises qui l'accompagnent.

« Et c'est aujourd'hui je vous dirais qu'il faut s'engager non seulement dans l'écriture mais dans la vie, il faut résister dans le scandale et la colère plus que jamais. Innocents comme des bêtes à l'abattoir, farouches comme des victimes précisément, il faut dire haut et fort notre mépris de la bourgeoisie, hurler contre sa vulgarité, cracher sur cette irréalité qu'elle a érigé en réalité, ne pas céder d'un geste ni d'une parole dans notre haine totale contre elle et ses polices, ses magistratures, ses télévisions, ses journaux. Et c'est ici que moi, petit bourgeois qui dramatise tout, si bien éduqué par ma mère dans l'âme douce et timide de la morale paysanne, je voudrais tisser l'éloge de la saleté, de la misère, de la drogue et du suicide, moi poète marxiste privilégié qui possède les instruments et les armes du du combat idéologique et assez de moralisme pour condamner le pur acte de scandale, moi profondément comme il faut, je prononce cet éloge parce que la drogue, le dégoût, la colère, le suicide, sont avec la religion la seule espérance qui nous reste : pure contestation et pure action à laquelle se mesure l'énorme faute du monde. »

 Pier Paolo Pasolini mourait assassiné sur une plage d'Ostie le 2 novembre 1975, à l'âge de 53 ans.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.