Aller au contenu principal
1976 : la petite leçon de psycho de Françoise Dolto à son fils Carlos

1976 : la petite leçon de psycho de Françoise Dolto à son fils Carlos

Face à la détresse due au Covid-19 chez les enfants et les ados, Emmanuel Macron a annoncé mercredi 14 avril la mise en place d'un forfait de prise en charge de dix séances de psychologue prépayées. 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 15.04.2021 - Mis à jour le 15.04.2021
 

"Nous avons aujourd'hui un problème de santé qui touche nos enfants et adolescents, qui se rajoute à l'épidémie", a déclaré mercredi 14 avril Emmanuel Macron, annonçant la mise en place d'un forfait de prise en charge de dix séances de psychologue prépayées. Le forfait permettra le remboursement à 100% de 10 séances pour des enfants et adolescents de 3 à 17 ans. Il sera activable auprès de psychologues partenaires identifiables sur une plateforme et dans le cadre d'un parcours de soin passant par tout médecin, qui prescrira ce forfait d'urgence.

La psychologie de l'enfant est évidemment un sujet de vie pour Françoise Dolto. Dans nos archives, nous avons retrouvé une séquence de 1976 dans laquelle l'intéressée échange avec son propre fils, Carlos. Un peu à la manière d'une séance thérapeutique, ils évoquent des souvenirs communs et leurs rapports, liés notamment à l'activité de la psychanalyste. Ils échangent également sur la vision qu'a cette dernière du rôle de la mère avec son enfant et la nécessité d'avoir un travail en dehors du foyer au-delà des trois ans de l'enfant. Elle dit ainsi : "Jusqu'à trois ans, l'enfant a besoin de sa mère toute la journée (...) les enfants ont besoin de leur mère en dehors des besoins de toilettes, il faut des heures pour la distraction ensemble, faire des choses ensemble avec intérêt, avoir le temps de regarder des livres, des histoires. Ne serait-ce qu'un quart d'heure par jour, c'est fantastique pour les enfants".

Dans cet extrait, la complicité entre la mère psychanalyste et son fils, le chanteur populaire et souriant, semble très forte, comme un écho à la teneur de leurs échanges.

En France, quatre parents sur dix ont déclaré avoir observé des signes de détresse chez leur enfant lors du premier confinement du printemps 2020, en raison notamment de la contrainte d'enfermement et de l'absence de relations sociales liée à la fermeture des écoles.

Pour aller plus loin : 

1977 : Françoise Dolto à propos de la fessée

Retrouvez sur mediaclip, l'offre vidéo de l'INA pour les créateurs de contenus, un dossier sur Françoise Dolto.

Sur madelen, l'offre de streaming illimité de l'INA, regardez ce numéro de "Bouillon de culture" consacré aux blessures de l'enfance.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.