Aller au contenu principal
1970, l'Inra expérimentait déjà sur des bovins à hublot

1970, l'Inra expérimentait déjà sur des bovins à hublot

Plusieurs associations en faveur du respect des animaux ont proclamé la journée du 20 mars "sans viande", pour lutter contre les violences animales, dont font partie les expérimentations sur les vaches à hublot dans certains laboratoires. En 1970, l'INRA pratiquait déjà ce genre d'expérimentations sur des bovins.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 20.06.2019 - Mis à jour le 16.03.2020

1970, l'Inra expérimentait déjà sur des bovins à hublot

Plusieurs associations en faveur du respect des animaux ont proclamé la journée du 20 mars "sans viande", pour lutter contre les violences animales, dont font partie les expérimentations sur les vaches à hublot dans certains laboratoires. En 1970, l'INRA pratiquait déjà ce genre d'expérimentations sur des bovins.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 20.06.2019 - Mis à jour le 16.03.2020
Expérimentation de l'INRA sur un bovin - 1970 - 02:46 - vidéo
 
Expérimentation de l'INRA sur un bovin - 1970 - 02:46 - vidéo

Depuis plusieurs années, l'association "L214 éthique et animaux" dénonce la souffrance animale dans les élevages et dans les laboratoires avec la diffusion sur les réseaux de vidéos choc tournées dans des abattoirs et des élevages. Elle dénonce cette semaine des expérimentations sur les vaches à hublot dans certains laboratoires.

Mais en 1970, l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) utilisait déjà cette méthode dite du "hublot", implanté dans l'abdomen de bovins. Ce reportage nous montre un ingénieur de l'INRA travaillant sur un boeuf. Un trou est réalisé dans son flan, fermé par une fistule qu'un technicien ouvre et ferme à sa guise pour y puiser des échantillons dans ses boyaux. Le but est d'améliorer la capacité de la bête à produire de la viande...

"Pour ce technicien la panse d'un boeuf est une source de savoir dans laquelle il puise abondamment..." La fistule est facile à ouvrir mais mois à refermer et le technicien demande à la caméra d'arrêter de filmer : "Vous arrêtez ça, c'est démonté..." Après "quelques efforts et même quelques coups de pompes à vélo, le hublot sera refermé plus étanche que jamais."

Attention images choquantes !

Grâce à ces hublots, les techniciens ont pu établir que pour améliorer la capacité des bovins, il faudrait abandonner le fourrage classique et leur faire avaler un mélange particulier composé de "maïs traité ou plus souvent de granules du luzerne... ainsi l'animal mange plus dans le même temps et cette nourriture profilée traverse plus vite et plus efficacement son organisme producteur."

Ces hublots n'étaient alors que les prémices du passage de l'élevage traditionnel à la production industrielle de la viande de consommation.

Florence Dartois


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.