Aller au contenu principal
1961, France Roche interviewe Ingrid Bergman, "j'aime jouer les femmes excentriques"

1961, France Roche interviewe Ingrid Bergman, "j'aime jouer les femmes excentriques"

Née le 2 avril 1921, France Roche aurait fêté ses 100 ans. Journaliste, actrice et scénariste, elle était la "Madame cinéma" de la télévision. Aucune star n'a échappé à ses questions avisées. Pas même Ingrid Bergman, qui acceptait ici de se confier à elle.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 17.08.2012 - Mis à jour le 01.04.2021

1961, France Roche interviewe Ingrid Bergman, "j'aime jouer les femmes excentriques"

Née le 2 avril 1921, France Roche aurait fêté ses 100 ans. Journaliste, actrice et scénariste, elle était la "Madame cinéma" de la télévision. Aucune star n'a échappé à ses questions avisées. Pas même Ingrid Bergman, qui acceptait ici de se confier à elle.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 17.08.2012 - Mis à jour le 01.04.2021
 
Née le 2 avril 1921, France Roche aurait fêté ses 100 ans. Journaliste, actrice et scénariste, elle était la "Madame cinéma" de la télévision. Aucune star n'a échappé à ses questions avisées. Pas même Ingrid Bergman, qui acceptait ici de se confier à la l'emblématique critique cinéma du petit écran.

Le 19 novembre 1960, pour l'émission "Cinépanorama", l'actrice suédoise, de passage en France, accorde un long entretien très intimiste à France Roche, et en français ! Elle y évoque sa vie privée et sa carrière. Cette année-là, elle sort d'une année sabbatique, "je préfère ne rien faire que de faire quelque chose que je n'aime pas". Ses choix, elle explique les faire avec le cœur, quitte à se retrouver dans un rôle qui finalement ne la mettra pas en valeur, et accepter de tourner "si seulement je trouve que c'est écrit avec sincérité", déclare-t-elle avec le sourire à la journaliste française.

Lorsque France Roche lui demande avec espièglerie si elle accepterait de tourner dans un film pour plus de 18 ans, elle répond amusée, "je ne suis pas une femme au visage léger, alors on ne me donne pas ce type de rôles-là", regrette-elle presque, avant de préciser, "j'aime beaucoup faire les femmes qui sont un peu excentriques, un peu folles, ce n'est pas comme mon caractère dans la vie mais ça m’intéresse beaucoup".

La journaliste l'interroge ensuite sur sa vie privée, soulignant qu'elle semble réconciliée avec le monde et beaucoup plus détendue que trois ans auparavant. "Oui mais peut être que le monde autour de moi était un ennemi à ce moment-là... c'était peut-être de ma faute. Ma vie n'était pas très heureuse. Vous savez très bien que j'ai eu des difficultés à ce moment de mon passé. Et à ce moment, on se trouve très seule". [Elle fait référence à son divorce avec Roberto Rossellini.] Elle regrette que le public soit trop curieux concernant la vie des actrices. "Quand on fait une vie tranquille, qu'on travaille, que tout est calme, alors les yeux du public vont vers une autre pauvre actrice qui a des problèmes autour d'elle".

(Crédit photo : fonds photo ina)


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.