L'euro connaît depuis quelques années de fortes turbulences causées par la crise des dettes souveraines, touchant de nombreux pays de la zone euro, au premier rang desquels la Grèce. Pourtant le 1er janvier 1999, quand il devenait officiellement la monnaie unique de l'Union européenne, il soulevait l'enthousiasme.

Retour en vidéos sur les débuts flamboyants de l'une des principales devises mondiales... 

11 états, 1 euro pour tous

Le 1er janvier 1999, l'euro devient la monnaie officielle de onze Etats de l'Union européenne, mais il ne pourra être utilisé que sous forme de chèques, virements, cartes bancaires... Les pièces et les billets ne seront mis en circulation que 3 ans plus tard, le 1er janvier 2002.

Le point à la veille du lancement officiel de l'euro

Premiers paiements en euro, le 2 janvier 1999

Au 1er janvier 2001, la Grèce devient le 12e pays membre à adopter l'Euro

En décembre 2001, la préparation au passage à l'euro dans le "portefeuille"

5, 4, 3, 2, 1...

Le 31 décembre 2001, un peu avant minuit : les distributeurs automatiques de billets de toute la France sont soudain pris d'assaut. Aux 12 coups de l'horloge : on s'embrasse en se souhaitant une bonne année tout en découvrant les 7 nouveaux billets (identiques dans toute la zone euro) et les 8 nouvelles pièces.

Au 1er janvier 2002, la star, c'est l'euro...et on termine ses francs

La bonne humeur qui accompagne l'arrivée de la nouvelle monnaie n'est pas partagée par Philippe de Villiers

Le point sur l'euro, un an après

6 ans d'information

Si le passage à l'euro semble avoir suscité tant d'enthousiasme, c'est sans doute grâce à l'important dispositif de communication qui a été déployé en amont. Les premières campagnes d'informations débutent en 1996. Deux mois avant l'arrivée de l'euro, 84% des futurs utilisateurs affirmaient être « bien informés » sur le sujet. Avec une préparation aussi soutenue, il apparaît évident que la France allait rendre à l'euro la monnaie de sa pièce en l'adoptant facilement.

En 1998, les commerçants se préparaient à l'arrivée de l'euro

Des euro-résistants

Pourtant, la monnaie unique ne fait pas l’unanimité. Outre-Manche, la Grande-Bretagne refuse d’abandonner la livre sterling pour l’euro. Tout comme la Suède.

La Suède ne fait pas partie de l'euro...

...De même que la Grande Bretagne, qui dit non à l'Euro en 2003

Depuis, la crise économique mondiale de 2008 a lourdement frappé les économies européennes, déclenchant de nombreuses crises de dettes souveraines, plus particulièrement en Grèce, Portugal et Irlande, et faisant régulièrement craindre l'effondrement de la monnaie unique. Malgré de graves problèmes structurels et politiques, l'élargissement de l'euro s'est pourtant continué. Ainsi, alors que onze pays étaient membres au départ de cette aventure, dix-neuf des vingt-huit états membres sont aujourd'hui membres de l'euro, le dernier en date ayant rejoint le "club" étant la Lituanie, au 1er janvier 2015. La Suède, la Pologne, la Croatie, la Roumanie, la Bulgarie et la République tchèque doivent légalement, selon les traités, rejoindre à leur tour la monnaie unique dans un futur plus ou moins proche. 

Histoire de l'adoption de la monnaie commune, des années 1970 à 1999 (Playlist) 

Rédaction Ina le 31/12/2006 à 00:00. Dernière mise à jour le 15/07/2019 à 14:04.
Vie économique