Dimanche 22 septembre 2019, Paris se vide de ses automobiles dans le cadre de l'opération "Paris sans voiture". L'occasion de sortir son vélo pour sillonner les rues désertes. En 1967, l'idée d'abandonner Paris aux vélos était impensable. Tellement, qu'elle n'était alors qu'un sujet de poisson d’avril à la télé.

Direction Place de la Concorde où Jacques Barbot présente les nouvelles mesures des pouvoirs publics en matière de circulation : interdire les automobiles dans certains quartiers de Paris au profit des bicyclettes. Dans un micro-trottoir réalisé auprès des conducteurs et conductrices, les opinions sont partagées mais certain.es accepteraient volontiers de troquer leur volant contre un guidon... pour des raisons pas toujours avouables...

Certains hommes sont plutôt pessimistes : "Malheureusement, on est arrivé à un siècle où les gens n'aiment pas les efforts"... "Je suis contre, c'est un retour de 50 ans en arrière..." Cette femme n'y voit que des avantages : "Moi je suis pour... pour les femmes c'est l'idéal pour aller chez son coiffeur, faire ses petites courses. Vous ne pouvez plus circuler place Vendôme. Avec une bicyclette, c'est très facile..."

Rédaction Ina le 18/09/2019 à 12:12. Dernière mise à jour le 19/09/2019 à 10:24.
Economie et société